Que deviennent-elles (ils) ?

Que deviennent-elles ? (6ème partie)

Voici un nouveau billet de la rubrique « Que deviennent-elles (ils) ? » avec Sylvie et Sandrine. Un grand merci à elles de m’avoir envoyé de leurs nouvelles. Cela me fait très plaisir de les suivre…

Sylvie, 40 ans, maquettiste PAO (relire son témoignage de juin 2010)

Depuis ta dernière interview, comment ta situation personnelle et professionnelle a-t-elle évolué ?

Eh bien depuis le 9 juin 2010 j’ai les cheveux plus courts… Trêve de plaisanterie, ma vie perso est identique, mes enfants grandissent et mon mari est toujours là !

J’ai bien développé mon activité professionnelle de maquettiste PAO. J’ai la chance de n’avoir « que » de super clients pour des projets somme toute sympas à réaliser.

 

Quels sont tes principaux leviers de développement ?

Mon blog miZenpage uniquement. Je n’ai toujours pas pris le temps de faire de la prospection ! C’est une activité à plein temps de se développer. Je réfléchis à mes cibles, à comment les atteindre. Tout un programme que j’ai hâte de mettre en place pour trouver de nouveaux commanditaires.

 

Fais-tu partie de réseaux (virtuels ou réels) ?

Oui je suis en présence active sur Facebook (page pro), Twitter et récemment Google+. Je me suis également inscrite récemment sur l’outil communautaire des acteurs du design graphique en Languedoc-Roussillon (GRAPHISME-LR).

 

Tu disais lors de ton précédent témoignage que tu aimerais bien travailler au sein d’un espace de coworking. Où en es-tu par rapport à cette envie ?

Eh bien j’ai lancé un pavé dans la mare, mais bon, mon projet n’étant pas clairement défini… Disons que je recherche plus précisément un pro du web indépendant ou en poste avec qui collaborer.

 

Estimes-tu qu’avec le temps les inconvénients du travail à domicile deviennent moindres ou au contraire plus pesants ?

Avec le temps les inconvénients restent les mêmes et n’ont jamais été pesants pour moi.

 

Ton équilibre vie perso / vie pro a-t-il été modifié ? En quoi ? En mieux, en moins bien ?

L’équilibre s’est modifié dans le sens où mon plus jeune enfant devient de plus en plus autonome, ce qui me donne de plus longues plages horaires de travail.

 

Et d’ici 1 ou 2 ans, comment te projettes-tu ? Quelle articulation vie privée / vie pro aimerais-tu bien atteindre ? As-tu des projets précis ?

D’ici 1 ou 2 ans je souhaite trouver un binôme orienté web pour que nous puissions nous compléter sur certains dossiers. Car dans mon métier beaucoup de travaux destinés au print sont à penser pour le web dès le départ (tablette, liseuse, etc.).

 

Un petit mot pour terminer ?

Je ne manque pas de suivre l’actualité d’En-aparté, et je te félicite pour sa qualité et la notoriété qu’il a atteinte. Et merci de prendre de nos nouvelles, à nous les participantes !

 

sandrineb Sandrine, 38 ans, 3 enfants, en cours de reconversion (relire son premier témoignage de mai 2009, puis son second en novembre 2010) 

 

Depuis ta dernière interview, comment ta situation personnelle et professionnelle a-t-elle évolué ?

J’ai effectué ma deuxième rentrée en tant qu’auxiliaire de vie scolaire auprès d’enfants handicapés dans 2 établissements différents, l’un au primaire et l’autre au collège. Aujourd’hui, je suis sûre de ne pas vouloir devenir prof mais instit, prendre le temps avec des élèves plutôt que travailler sur une seule matière avec des ados.
Je suis motivée plus que jamais pour le CRPE (concours de recrutement de professeurs des écoles) et après quelques hésitations (j’y vais, j’y vais pas), j’ai obtenu l’écrit au mois de septembre. Reste à passer l’oral en juin, la pression monte. Heureusement, j’ai la chance d’être affectée dans mon job actuel dans une classe de CE2 avec un maître formateur (une maîtresse) qui me donne plein de conseils, me confie des élèves en difficulté par petits groupes, me permet de créer des petites séquences de français sous sa responsabilité comme si j’étais en stage. C’est très motivant.

 

Ton équilibre vie perso / vie pro a-t-il été modifié ? En quoi ? En mieux, en moins bien ?

On a trouvé le bon rythme avec les enfants, les devoirs, le plus grand parti au collège. Je veille à ce que l’atmosphère soit sereine (pas facile tous les jours avec trois garçons et un mari qui va bientôt changer de job). Les révisions vont s’intensifier pour moi et j’essaye de trouver l’équilibre entre le travail la journée, le temps pour la famille, suffisamment d’énergie le soir pour se remettre au travail et un peu de temps libre pour souffler, mais pourquoi ces journées ne font que 24 heures ? Le plus difficile, c’est sûrement pendant les vacances scolaires où il faut trouver du temps pour tout le monde et pour mes livres.

 

D’ici 1 ou 2 ans, comment te projettes-tu ? Quelle articulation vie privée / vie pro aimerais-tu bien atteindre ? As-tu des projets précis ?

Je souhaiterais pouvoir témoigner ici en tant qu’instit’, cela voudrait dire que je suis arrivée au bout de ma reconversion professionnelle (et pourquoi pas monter un nouveau blog sur cette expérience professionnelle). J’espère seulement que ce projet ne se fera pas trop loin de chez moi car souvent les premiers postes sont un peu partout dans le département et cela affecterait le lien que j’ai tissé avec mes enfants depuis 2007, en choisissant de passer plus de temps avec eux.
Pour cela, il me faut une bonne note au concours alors au boulot, au boulot, au boulot, on ne se démotive pas.

 

Un petit mot pour terminer ?

Merci Gaëlle pour ce suivi, car c’est intéressant de lire ces témoignages sur ton blog mais encore plus de suivre ces témoins dans le temps et de voir comment leur vie s’organise en fonction de leur souhait d’équilibre de vie perso/vie pro et comment leur projet se concrétise (c’est positif tout ça).
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

7 thoughts on “Que deviennent-elles ? (6ème partie)”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *