Diaporama Que deviennent-elles (ils) ? Témoignages vie privée / vie pro

Parcours au fil du temps : Naddie

Naddie en vacances 😉

Naddie avait témoigné la première fois sur En Aparté en 2013 pour la rubrique métier (elle était alors clerc et futur huissier de justice). En mars 2015, elle était venue donner de ses nouvelles. Côté pro, pas de gros changement, en revanche, ils avaient déménagé, toujours en région parisienne, ce qui leur avait fait gagner du temps et de la qualité pour leur vie perso et familiale. Elle évoquait également des projets un peu fous qui trottaient dans leur tête… En 2016, ceux-ci s’étaient réalisés puisqu’elle était partie vivre en famille une petite année au Canada. Et en 2017, de retour en France, elle avait décidé de mettre la priorité sur sa vie professionnelle, en changeant de métier, mais sans changer de filière, tout en veillant à préserver des moments en famille, notamment les voyages. Et voici de les dernières nouvelles !

Depuis mon dernier témoignage, les choses se sont stabilisées. Nous avons acheté une maison dans la ville où nous nous sommes installés au retour du Canada, et je suis toujours manager dans la même entreprise, même si j’ai changé d’équipe et de périmètre. J’ai profite du confinement pour finir une formation qualifiante. J’ai continué à bosser à temps plein, mais le gain de temps de trajet (et l’absence totale de vie sociale ou d’activités extérieures !) m’a dégagé du temps ! 

Ma fille est entrée au collège l’an dernier, cela a aussi fait des changements, de rythme et d’organisation. Sa nouvelle autonomie nous a aussi rendu du temps à deux, pour faire du sport ensemble. 

Le confinement de 2020 a débloqué le télétravail dans mon entreprise. Mais pas seulement dans mon entreprise en fait. Dans ma tête aussi. J’ai (trop) longtemps cru que ma présence physique était nécessaire, utile. Je suis manager, j’aime le contact direct. Mais il a fallu faire autrement, et j’ai réussi à me prouver que je pouvais faire aussi bien. Ça a grandement facilité la remise à l’équilibre du pro/perso. 

Grâce à ça, et au confinement donc, j’ai remis le temps en famille au centre du rythme. Ce n’est pas toujours facile à concilier, j’ai parfois l’impression que maintenant la vie perso empiète sur le boulot, la frontière est devenue poreuse. Mais cette coupure a été salutaire. Nous avons vécu tous les 3 au même rythme, on a cessé de se croiser, on s’est vraiment posés ensemble et ça nous a plus soudés encore. 

C’est peut être ça que je dirais à celle que j’étais il y a 10 ans, ou à une autre jeune femme aujourd’hui : le temps passe, ne te trompe pas sur ce que tu veux en faire. Ça semble être banal, je pense même qu’on me l’a dit, mais du haut de ma jeunesse je l’ai sûrement balayé, à peine écouté. En 2018, j’ai perdu ma grand mère et j’ai réalisé que l’on ne profite pas assez des gens. J’ai pensé à ma fille, qui se partageait entre école et centre de loisirs. J’ai pris un mercredi par mois pour me consacrer à elle. Entièrement à elle. Ça semble peu et pourtant cette journée était une parenthèse géniale pour nous deux. L’approche de la quarantaine et une forme d’équilibre enfin trouvée rendent probablement le temps propice aux réflexions de ce genre. Qu’est-ce qui compte vraiment au final ? Ma fille a 12 ans aujourd’hui, j’ai mis longtemps à être assez présente, mais j’ai adoré chaque moment à ses côtés. Et je suis très heureuse d’avoir renforcé mon temps auprès d’elle ces dernières années. Ces moments là nous appartiendront pour toujours. 

Sur un plan  plus perso, depuis 3 ans, je me lance à chaque année scolaire un nouveau défi, des choses que j’avais envie d’accomplir et que j’avais mises en stand-by. C’est une manière d’aller au bout de vieilles envies, et de s’amuser !  Cette année, j’ai en outre décidé de m’investir via une association auprès de jeunes qui sont en recherche d’emploi ou en interrogation sur leur avenir professionnel. J’ai eu un parcours plutôt linéaire, sans embûches. Si je peux apporter quelque chose à un jeune qui n’a pas autant de chance, alors j’aurai l’impression de donner encore un peu plus de sens à mon parcours. 

En famille, on a toujours autant envie de voyager, voir le monde, découvrir ailleurs et les autres. Et dans quelques années faire construire notre maison, pour mieux revenir chez nous entre deux voyages. 

Vous pouvez retrouver l’ensemble des témoignages dans la rubrique Parcours au fil du temps.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *