Que deviennent-elles (ils) ?

Parcours au fil du temps : Naddie donne de ses nouvelles

montrealNaddie avait témoigné la première fois sur En Aparté en 2013 pour la rubrique Métier. Elle avait présenté son métier généralement méconnu de clerc et futur huissier de justice. En 2015, elle était venue donner de ses nouvelles. Côté pro, pas de gros changement, en revanche, ils avaient déménagé, ce qui leur avait fait gagner du temps et de la qualité pour leur vie perso et familiale. Elle nous disait aussi que des projets un peu fous trottaient dans leur tête…Voici des nouvelles toute fraîches qui prouvent que parfois les projets un peu fous prennent vie 😉

Depuis ton dernier témoignage, comment ta situation personnelle et professionnelle a-t-elle évolué ? 

La dernière fois, j’évoquais un projet un peu fou. Il s’est matérialisé : nous avons quitté Paris pour partir vivre quelques mois à l’étranger, au Canada. Si l’expérience touche maintenant à sa fin, ça a été une sacrée période de nos vies ! Professionnellement, ça a été une coupure totale pour moi. Mais humainement, et sur le plan familial, ç’aura été hors norme, et absolument génial ! L’occasion de se retrouver tous les trois, avec du temps à nous et des moments privilégiés ! Nous avons eu la chance de pouvoir faire de nombreux voyages : Québec, Montréal bien sur, la Mauricie et les cabanes à sucre, Toronto et les chutes du Niagara, nous avons également fait du chien de traineau, nous sommes allés à Boston,  et nous avons fini par la Gaspésie et l’embouchure du Saint Laurent. Nous avons été charmés et enthousiasmés par le pays et ses habitants.

mauricieTon équilibre vie perso / vie pro a-t-il été modifié ? En quoi ? En mieux, en moins bien ? 

Ma vie et l’équilibre pro/perso ont été totalement chamboulés. J’ai travaillé en freelance, avec la grande souplesse que ça implique. Je pouvais aller chercher ma fille tôt, profiter d’elle davantage, en condensant mes journées de travail de manière intense. Nous habitons ici en plein centre, faisons tout à pieds, on a pris le temps de vivre. On a aussi réappris à découvrir, à ouvrir les yeux. L’hiver a été très rude, l’adaptation aussi. En effet, le fait que ce soit la même langue est bien le seul point commun, tout le reste est totalement différent. C’est une autre culture, avec ce que ça implique d’extraordinaires découvertes et de difficultés passagères. L’apprentissage de la vie quotidienne a été difficile : courses (très chères, et aliments traités ou industriels à foison), pas de cantine à l’école donc lunch à préparer tous les jours, à l’école un fonctionnement différent et moins proche de l’enfant. Notre fille a eu beaucoup de mal à trouver sa place. Mais je ne peux tirer aucune conclusion générale, c’est un ressenti très personnel.

Nous nous sommes mis en danger, nous avons du recréer tout un quotidien, mais nous en sortons plus forts et plus soudés que jamais. Notre famille a pris une place prépondérante dans notre vie, quand jusque-là nos carrières étaient fondamentales.

Je me cherchais depuis plusieurs années. J’ai toujours eu de grandes ambitions professionnelles. Puis, moins d’entrain. Cette coupure professionnelle forcée (même si je n’ai pas cessé de travaillé, j’ai dû changer d’activité) m’a permis de prendre le temps de m’interroger sur mes attentes et mes envies. Mes ambitions professionnelles sont toujours réelles, mais ma carrière devra aussi servir mon équilibre personnel et familial. J’ai revu l’ordre de mes priorités.

Et d’ici 1 ou 2 ans, comment te projettes-tu ? Quelle articulation vie privée / vie pro aimerais-tu bien atteindre ? As-tu des projets précis ?

Une des plus grandes leçons de l’année écoulée est de ne plus prévoir, et d’être prêt à tout vivre. Partir, revenir, écrire la suite…Les plus belles aventures sont rarement prévues. Professionnellement, je cherche un poste qui me stimule, un défi à la hauteur de mes 12 années d’expériences, mais dans lequel avoir une famille et vouloir en profiter n’est pas considéré comme un défaut. J’ai des idées de création d’entreprise, mais pas l’énergie pour les mettre en place pour le moment. Il y a un temps pour tout je crois. Ces mois à l’étranger m’ont donné encore plus fort le gout de l’autre et de l’ailleurs. Nous envisageons de grands voyages. Des moments partagés ensemble. Mon prochain boulot devra me permettre de m’accomplir personnellement. Car au final, c’est ce qui restera.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *