Que deviennent-elles (ils) ?

Parcours au fil du temps : Patricia et Deborah

Patricia_Gros_MicolLa rubrique Au fil du temps se poursuit avec Patricia et Deborah. Merci à elles pour ces nouvelles !

Patricia

J’avais interviewé Patricia en septembre 2013. Elle avait été choisie pour être la finaliste française des Cartier Women’s Initiative Awards 2013, organisés chaque année par Cartier à l’occasion du Women’s Forum. Patricia, 50 ans, 4 enfants, avait créé en 2012 Handishare, une entreprise lyonnaise de prestations de service dans le domaine administratif et bureautique, assurées par des travailleurs handicapés.

Depuis votre dernier témoignage, comment votre situation personnelle et professionnelle a-t-elle évolué ?

Après un coup dur début 2014 avec la perte de notre plus gros client pour raisons économiques (40% de notre CA), nous avons rebondi et dépassé fin 2014, le chiffre d’affaires 2013 de 11%. Drôle de challenge et une vie d’enfer toute l’année pour arriver à récupérer le CA perdu du fait de ce client… Cela laisse présager de ma réponse pour la question suivante… A ce jour, l’équilibre vie pro / vie perso n’est toujours pas optimum avec une vie professionnelle très largement prioritaire….(70/30 environ sinon 80/20 !)

Néanmoins, cela ne m’a pas empêché de partir 15 jours en novembre à Madagascar avec mon époux (premières vacances depuis 3 ans) pour inaugurer la 7eme école financée avec la vente de notre livre : « les enfants de l’Ile rouge ». Fabuleux !…mais aussi de devenir grand-mère depuis le 13 août 2014 ! Fabuleux également !!!

Et d’ici 1 ou 2 ans, comment vous projetez-vous ? Quelle articulation vie privée / vie pro aimeriez-vous bien atteindre ? Avez-vous des projets précis ?

J’aimerais bien revenir à un 60/40 ou 55/45….Je viens de lancer avec un cabinet l’analyse de notre modèle existant et la projection sur l’avenir afin d’avancer de manière plus structurée quant aux décisions à prendre. Cela devait notamment m’aider à définir le profil d’un éventuel collaborateur / trice à intégrer dans l’équipe.

(NDLR : Patricia me dit qu’elle re-tenterait sans hésiter l’expérience des Cartiers Awards. Cela lui a beaucoup apporté à titre personnel (« l’équipe Cartier est fantastique ») et l’expérience entre entrepreneurs du monde entier fut très riche. Avis aux amatrices 😉 (les candidatures sont à envoyer avant le 4 mars prochain !)

DC-Startisanat

Déborah

J’avais rencontré Déborah à Paris en juin 2013 lors d’une soirée professionnelle. J’avais trouvé son projet de création d’entreprise très sympa, et cela m’avait donné envie d’en savoir plus. En novembre 2013, cette jeune femme de 31 ans, présentait sur En Aparté son concept : proposer des stages d’immersion ou de formation dans les métiers de l’artisanat pour des personnes en reconversion ou de futurs artisans. C’était alors les tout débuts de son aventure entrepreneuriale.

Depuis votre dernier témoignage, comment votre situation personnelle et professionnelle a-t-elle évolué ?

La dernière fois c’était le lancement de Startisanat donc depuis les choses se sont concrétisées. J’étais à l’époque en couveuse (le G.E.A.I) et maintenant je vole de mes propres ailes. Nous organisons de plus en plus de parcours en immersion. On a déjà écrit le préambule de belles histoires : – on a aidé certaines personnes à sauter le pas. – Certaines ont repris des formations, parfois même avec les partenaires avec lesquels ils avaient fait l’immersion, youpi ! – Un startisan est en train de reprendre l’activité de notre partenaire qui part à la retraite. – D’autres vont certainement travailler ensemble sur des projets.

Bref, les résultats des rencontres dépassent souvent les objectifs du test, de l’expérimentation et de l’initiation ! Et ça donne envie de continuer !!!!!!!

Votre équilibre vie perso / vie pro a-t-il été modifié ? En quoi? En mieux, en moins bien ?

L’équilibre a été modifié parce que désormais la frontière entre les deux sphères est poreuse.

J’ai du mal à dissocier les deux.

Le positif pour moi c’est qu’en étant entrepreneure je choisis d’agir comme je le conçois, selon mes valeurs. C’est une chance d’exprimer qui on est dans son travail. Ce qu’on peut aussi faire en étant employée mais moins évident car on n’a pas toujours la décision finale. Aussi il n’y a plus vraiment de frontière entre la journée et le soir / la semaine et le week-end, ma maison et mon bureau et ça parfois c’est super et, à d’autres moments, fatigant.

Et d’ici 1 ou 2 ans, comment vous projetez-vous ? Quelle articulation vie privée / vie pro aimeriez-vous bien atteindre ? Avez-vous des projets précis ?

J’ai du mal à me projeter à 1/2/3 ans. J’agis avec des objectifs, une vision et une direction que je veux prendre. Mais je ne peux pas dire que j’ai une image précise de ce que je serai et ce que Startisanat sera dans quelques années. Je sais ce dont j’ai envie/besoin aujourd’hui et ce vers quoi je veux aller mais j’évolue (et mon entreprise avec moi) au gré des rencontres. Je laisse ouvert le champ des possibles ;-). Maintenant il faut que j’apprenne à mieux gérer mon temps, à me concentrer sur mes priorités pour pouvoir me mettre en route et réaliser mes envies et mes projets.

Et bien sûr, si vous avez envie de rajouter un petit mot…

J’ai décidé de mieux écouter mon intuition dans ma vie personnelle comme dans ma vie professionnelle. Ma priorité est de faire les choses dans la justesse en tout cas dans ce qu’il me semble juste.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

One thought on “Parcours au fil du temps : Patricia et Deborah

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *