Témoignages vie privée / vie pro

Conciliation vie privée / vie professionnelle : Marie-Xavière témoigne

Aujourd’hui, c’est au tour de Marie-Xavière de répondre à mes questions autour de la conciliation vie privée / vie professionnelle. Un grand merci à elle d’y avoir répondu de façon complète (eh oui, je pose beaucoup de questions !) et sincère.

Peux-tu retracer ton parcours perso et pro en quelques lignes ?

Je suis née en 1974. J’ai fait des études d’ingénieur (parce que je ne savais pas quoi faire et qu’un ingénieur, ça peut tout faire !!). J’ai commencé à travailler en 96, c’était la crise. J’ai eu un premier CDD. J’ai ensuite rejoint mon chéri qui faisait sa coopération en Suède. C’était une période de ma vie vraiment idyllique. Tous les 2 en Suède, à découvrir le pays et ses habitants. On a gardé de très bons amis là bas, dont la marraine de mon 3ème enfant.

On est ensuite rentré en France, on s’est marié et pour des raisons (déjà) de conciliation de deux carrières pro (mon mari est ingénieur, la même école que moi), on a fini par déménager à Paris. Depuis nous avons eu trois fils, de 8, 5 et presque 2 ans  ! C’est sportif, surtout en appartement !

As-tu eu le sentiment d’avoir fait des concessions dans un sens ou dans un autre (travail ou famille) ? Si oui, les regrettes-tu ?

Pas véritablement. Après c’est sûr que récemment j’ai vu une annonce intéressante pour un travail et c’était juste ingérable avec de jeunes enfants … Quand on est parisien, le contexte vous amène à faire des concessions par rapport à ce qu’on s’imaginait quand on était une jeune provinciale.

Quels sont les éléments qui ont déclenché cette envie de te lancer à ton compte ?

J’ai été licenciée brutalement. Du coup je me suis battue et j’ai obtenu un petit pactole pour compenser
« mon préjudice moral ». Comme l’essentiel de mes compétences réside dans ce qui est relatif au développement durable et que c’est un secteur encore « subsidiaire », la politique Développement
Durable des entreprises dépend de la vision des top managers et comme je ne voulais plus dépendre de la vision d’un dirigeant, j’ai choisi de devenir ma propre chef !

Concernant ta conciliation vie privée/vie pro actuelle, en es-tu plutôt satisfaite ou plutôt insatisfaite ? (avec tous les degrés intermédiaires possibles !). Pourquoi ?

Aujourd’hui j’en suis assez satisfaite (je dirai 7 sur une échelle allant de 1 à 10, 10 étant tout à fait satisfaite). J’aime ma liberté, les sujets sur lesquels je travaille mais j’ai une petite boule d’angoisses par rapport à l’aspect financier. Surtout qu’on voudrait déménager en banlieue proche pour avoir un jardin … surtout pour les garçons !

Que représente pour toi ton métier/ta vie professionnelle ? Quel est le moteur (ou les moteurs) qui te fait avancer ? Quelles valeurs associes-tu au travail ?

Ma vie professionnelle est essentielle en matière d’épanouissement intellectuel principalement. A la fin de mes congés maternité, j’avais vraiment le sentiment que mon cerveau était comme un cheval qui n’est pas sorti depuis longtemps de son box… besoin de courir de long en large pour se défouler.
Sinon je crois que j’aurais beaucoup de mal à être entièrement dépendante de mon mari d’un point de vue financier, même si j’aurais également du mal à gagner (beaucoup) plus que lui !

Par rapport à ta vie familiale, sur quels points es-tu particulièrement vigilante/attentive en termes d’éducation, de présence, d’investissement ? Comment gères-tu le passage d’une sphère à une autre ? (facilement ou pas). As-tu des petits « trucs » pour cela ?

Je cherche toujours le mode d’emploi en fait ! j’ai l’impression qu’il n’y a rien de plus dur que de savoir ce qui est bien quand on élève ses enfants ! J’essaie d’être présente le soir et relativement patiente et compréhensive. J’ai toujours réfusé (et mon mari aussi d’ailleurs) que ce soit quelqu’un d’autre que moi ou lui qui donne le bain et le dîner.

Je ne vois pas l’intérêt d’avoir des enfants dans ce cas ! Ceci dit, j’ai toujours eu la chance de travailler assez près de chez moi. A Paris, ça aide beaucoup ! J’ai beaucoup de mal à couper les ponts entre les 2 sphères mais même si je ne progresse pas, je ne m’aggrave pas non plus !

Dans cette conciliation, qu’est-ce qu’il te semble le plus difficile ? (Que ce soit en termes d’organisation, de temps, de mental, de disponibilité, de partage des tâches, etc. ?) Et a contrario le plus gratifiant, le plus positif ?

Le plus difficile, c’est de réaliser qu’il y a de moins en moins de place pour l’improvisation au fur et à mesure de l’agrandissement de la famille. Ce qui me semble le plus gratifiant c’est quand les enfants expliquent à quelqu’un mon travail avec leurs mots à eux ! Là on sent que c’est un élément de fierté pour eux et on se dit qu’on a raison de faire ce choix là !

Est-ce un sujet dont vous parlez régulièrement en couple ? Si oui, est-ce que cela donne parfois lieu à des (petites) tensions, des désaccords ? As-tu l’impression de réussir à exprimer clairement ce que cela représente pour toi cette conciliation et les difficultés inhérentes ?

En fait, on n’en parle pas trop. A la fois par manque de temps. Trouver le temps de discuter d’un sujet à fond, c’est déjà un challenge majeur ! et aussi parce que lui a le sentiment d’être tellement plus présent auprès des enfants que ne l’était son propre père qu’il a du mal à voir de quoi je parle (ou plutôt je parlais quand j’étais salariée) mais moi j’ai l’impression de tout gérer tout le temps et des fois ça me saoule vraiment ! Je n’ai pas postulé pour le poste de DAF/DRH/directeur stratégique de notre – petite – famille ! 

Parviens-tu à t’offrir des petits moments rien qu’à toi et/ou à ton couple ? 

Cette année, nous sommes partis à deux quatre jours à Val Thorens dans un chouette hôtel ! C’était la
première fois depuis 6 ans ! Quand on a réalisé cela, on était vraiment stupéfait ! Le temps était passé si vite ! 

On jongle avec les baby sitter pour essayer de sortir à deux une fois de temps en temps  mais il n’y a rien d’établi et c’est donc assez aléatoire ! Par contre, depuis janvier, je prends des cours de gym à domicile et je suis totalement accro ! J’ai un prof qui vient une fois par semaine en fonction de mon emploi du temps et j’adore (alors que je détestais la gym jusqu’à présent) !  C’est vraiment mon petit luxe ! Je crois que je pourrais presque renoncer à  la femme de ménage s’il fallait choisir entre les 2 (sans garantie du résultat…)

Qu’aimerais-tu voir évoluer dans la société ou les entreprises pour améliorer cette conciliation ?

En ce qui me concerne, je pense qu’il faudrait -commencer par – étendre le congé maternité pour que les papas aient l’opportunité d’être à la maison et les mamans aient la joie de mettre les pieds sous la table. En Suède, tous mes amis papas ont pris de longs congés maternité et je serai curieuse de voir ça avec des Français, à commencer par mon mari (qui a pris tous ses congés paternité, ce qui est déjà pas mal) ! Et puis, si les hommes de 60 ans qui plaquent femme et enfants pour partir avec une jeunette « disparaissaient » deux mois des entreprises minimum quand ils fondent une nouvelle famille, cela remettrait des choses en perspective !

Et puis aussi, il faut que les entreprises voient cette compétence « organisation-multitâche » des mamans ! C’est vraiment primordial dans n’importe quel travail et devenir maman aide à la développer à vitesse grand V !! 

Dans quelques années, comment te projettes-tu ? Comment envisages-tu de gérer l’articulation entre tes ambitions professionnelles et tes envies liées à ta sphère personnelle et familiale ?

Dans quelques années, je me vois toujours bien occupée ! J’ai l’impression que le dicton « petits enfants, petits soucis, grands enfants, grands soucis » est assez vrai ! Ma priorité c’est que mes enfants soient heureux grâce … entre autres à une maman épanouie ! Alors je vais tout faire pour que ma petite entreprise prospère ! 

Pour finir, dirais-tu plutôt que concilier vie pro et vie perso est plutôt une source d’enrichissement et d’équilibre ou plutôt une source de conflit et de frustration ?

Ce qui m’a frappé un jour, c’est que ce qu’on n’arrive pas à faire au travail sans une bonne organisation (gérer plusieurs dossiers, tenir les budgets, anticiper), on ne peut pas le faire à la maison non plus… à moins d’avoir beaucoup d’argent ! C’est un peu déprimant mais c’est ainsi ! Donc pour moi la conciliation, c’est surtout une question d’organisation et d’anticipation ! Je serai contente le jour où je pourrai lâcher prise de ce côté là !

Pour illustrer ce témoignage, vous aurez peut-être reconnu le trait de Kiraz, créateur des Parisiennes ! J’espère que Kiraz ne m’en voudra pas et que Marie s’y reconnaîtra un peu…

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

6 thoughts on “Conciliation vie privée / vie professionnelle : Marie-Xavière témoigne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *