Sandrine
Diaporama Portraits de femmes Que deviennent-elles (ils) ? Témoignages vie privée / vie pro

Parcours au fil du temps : Sandrine

Sandrine

Sandrine fait partie de mes premiers témoins ! Elle a témoigné à 5 reprises depuis 2009. A l’époque, elle vivait en Savoie avec son mari et leurs 3 jeunes enfants. Ancienne journaliste, elle avait lancé Cousette entre copines, une boutique en ligne de modèles et fournitures pour la couture et la broderie. En 2012, elle témoignait des Pays-Bas où elle s’était installée en famille. Elle avait également lancé Cousette communication, une activité de conseil en communication et rédaction de contenu pour les acteurs du fait-main. L’année 2013 fut un peu compliquée pour elle, marquée par son retour sur Lyon, la séparation avec son conjoint et la perte de sa mère. En 2014, elle avait retrouvé un équilibre tant sur le plan professionnel que personnel et en 2017, elle se concentrait sur le conseil et la formation en communication, et avait rencontré quelqu’un qui vivait à Paris mais et lui permettait d’inventer un nouvel mode de relation.

Depuis ton dernier témoignage, comment a évolué ta situation professionnelle et personnelle ?

Mon dernier témoignage de 2017. A l’époque, j’avais abandonné mon activité artisanale et recentré mon activité indépendante autour du conseil et de la formation en communication. Avec 2 principaux types de clients :  des entrepreneuses en création ou développement d’activité et des organismes de formation initiale en communication et web.
Depuis 4 ans, j’ai continué à développer ces activités. Côté conseil et accompagnement, j’ai décidé d’assumer que je m’adressais essentiellement aux femmes, et j’ai fait évoluer mon positionnement et ma communication autour de la notion d’entrepreneuriat féminin. J’ai en effet beaucoup réfléchi à mes valeurs et à mon engagement sociétal. Et il m’est apparu essentiel pour moi d’aider les femmes à prendre toute leur place dans la société et de les encourager à développer leur autonomie économique, notamment par le biais de la création de leur activité.
C’est d’ailleurs par le biais de cet engagement féministe que j’ai été amenée à rencontrer la future maire écologiste de mon arrondissement lyonnais. La crise sanitaire et le confinement m’ont également permis de réfléchir à la manière dont je voulais me rendre utile et participer au changement. J’ai fini par accepter de figurer sur la liste. Ce qui m’a valu d’être élue aux dernières élections municipales et d’être aujourd’hui adjointe chargée du commerce-artisanat et de l’emploi-insertion. Une mission passionnante mais bien sûr compliquée à concilier avec mon activité indépendante, ainsi que ma vie personnelle et familiale !
Mes 3 enfants ont aujourd’hui 21, 18 et 16 ans et vivent encore tous les 3 chez moi au quotidien. Bien sûr ils sont grands et autonomes, ce qui facilite certaines choses. Mais ils sont à la période des choix d’études et des questionnements sur leurs choix de vie. C’est donc une période qui demande beaucoup d’attention, de présence, de dialogue, et donc de temps !
Je suis célibataire depuis un peu plus de 2 ans maintenant. Si la séparation a été douloureuse, je l’ai aussi prise comme l’opportunité de me recentrer sur moi, mes besoins, mon équilibre (j’ai réalisé que j’avais quasiment toujours vécu en couple depuis mes 18 ans). Je dois avouer qu’être solo facilite grandement ma gestion du temps !

Avec le recul, y a-t-il des choses que tu ferais différemment ?

C’est une question que je me pose régulièrement et à chaque fois j’arrive à la même conclusion : mes « mauvais » choix, comme les moments douloureux que je n’ai pas choisis, m’ont finalement permis d’arriver à une situation où je me sens plutôt heureuse et à ma place…

As-tu des conseils à donner à de jeunes femmes ?

Ce que j’essaie de transmettre à mes filles comme à mon fils d’ailleurs, c’est l’importance d’apprendre à se connaître, à s’écouter et à se faire confiance. Pour pouvoir se détacher, au maximum et le plus tôt possible, des attentes, des injonctions, des croyances qui émanent tant de la société que de son entourage (ses parents en premier lieu !). Et pouvoir ainsi choisir son parcours de vie plutôt que le subir.

As-tu des projets/des envies à court ou moyen terme ?

Mon principal défi est de parvenir à être efficace, tout en restant sereine, dans mon nouveau rôle d’élue. Et tout en continuant à développer mon activité indépendante. J’apprends de nouvelles choses tous les jours, j’ai l’opportunité de rencontrer de nouvelles personnes, de mener des projets motivants pour l’arrondissement. C’est extrêmement satisfaisant, mais parfois source de stress. Je suis donc très attentive à mon équilibre, à ma santé et à mon bien-être général. Mon projet, c’est avant tout faire en sorte que mes activités et engagements soient sources d’épanouissement et non de souffrance.

Pour aller plus loin, le site professionnel de Sandrine.

Vous pouvez retrouver l’ensemble des témoignages dans la rubrique Parcours au fil du temps.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *