Selma Paiva
Diaporama Portraits de femmes Que deviennent-elles (ils) ? Témoignages vie privée / vie pro

Parcours au fil du temps : Selma

Selma
Selma

En 2014, Selma était venue témoigner de son parcours professionnel : après avoir été salariée dans le marketing, puis professeur des écoles durant huit ans, Selma avait décidé de se mettre à son compte pour accompagner les femmes créatives dans leur développement commercial. Son mari l’avait beaucoup soutenue dans sa réorientation professionnelle et elle avait deux jeunes enfants.

En 2016, elle était revenue donner de ses nouvelles : son offre de services et ses publics avaient évolué. Elle accompagnait désormais des entrepreneurs qui vivaient déjà de leur activité mais qui voulaient passer à l’étape d’après en travaillant sur leur stratégie business et/ou de contenu. Côté perso, elle trouvait difficile de faire de vraies pauses car en tant qu’indépendante, le rapport au temps change.

Cinq ans après, lors d’un échange téléphonique, Selma refait le point pour En Aparté. Merci à elle !

Depuis ton dernier témoignage, comment a évolué ta situation personnelle et professionnelle ?

J’ai encore évolué ! Commençons par le côté perso : je suis toujours mariée au même mari ha ha, avec deux enfants. Et nous habitons toujours au même endroit (près de Paris). Nous avons failli partir loin en 2020 puis le Covid est arrivé et a chamboulé nos projets, donc finalement nous avons pris la décision de rester encore un peu en région parisienne.

Mes garçons ont désormais 9 et 12 ans. Avec l’aîné, cela a été un peu compliqué car il a été diagnostiqué comme neuroatypique. Entre notre vie en (petit) appartement et son collège de ville (où ils sont entassés en classes surchargées dans des locaux minuscules,) l’annulation de toutes les activités sportives, colos, sorties depuis mars 2020, plus ses cours en gruyère (de nombreuses absences des enseignants), c’était beaucoup de stress pour lui. Pour toutes ces raisons, nous avons décidé de l’inscrire dans un super internat l’an prochain où il aura beaucoup d’espace, de loisirs et activités sportives sur place, etc. Il rentrera chez nous du vendredi soir jusqu’au lundi matin.

En revanche, je trouve que c’est plus facile en termes d’organisation familiale quand les enfants grandissent car ils sont davantage autonomes, ce qui permet de souffler quand on a aucune famille à côté.

Côté pro, je travaille toujours auprès d’entrepreneurs, mais mon expertise et mon offre de services se sont étoffées. Je suis davantage axée vers les stratégies de contenu, le positionnement et le storytelling. J’aide mes clients à exprimer clairement qui ils sont, ce qu’ils font, pour quoi, et pour qui.

Je me rends compte que les différentes étapes de ma formation et de mon parcours professionnel me servent énormément : la communication interculturelle et l’interprétation m’ont appris à expliquer des concepts au-delà des a priori culturels, mon MBA m’a formée au marketing et à la vente, et mes années d’enseignement m’a rodée à l’ingénierie pédagogique.

Ce qui me différencie aussi, je pense, c’est mon histoire personnelle. J’ai grandi au Maroc où la tradition orale tient une grande importance. Je suis hypersensible au parcours, à la personnalité de chacun. Tout est déjà là : dans l’histoire de chacun, il y a tous les ingrédients de sa communication. Je les aide à les identifier, à les formaliser puis à les transmettre.

Ainsi, je les accompagne à prendre de nouvelles décisions, de nouveaux choix. Est-ce que l’image qu’ils renvoient correspond toujours à qui ils sont ? Sachant que tout le monde mûrit, grandit, évolue. D’où l’importance de mettre à jour son positionnement, l’histoire que l’on raconte aux gens.

J’ai beaucoup utilisé les campagnes d’e-mailing pour rechercher de nouveaux clients car j’aime bien le côté intime, direct de cette démarche. Mais je prends également de plus en plus de plaisir aux réseaux sociaux, qui m’ont permis de rencontrer de belles personnes que je n’aurais jamais connues autrement. Et puis je participe à des salons (enfin, surtout avant le Covid et j’ai hâte que les rencontres réelles reprennent) tel le Salon SME où je donne des conférences.

Au fur et à mesure, j’apprends à déléguer certaines tâches, j’emploie actuellement deux personnes à temps partiel pour m’aider sur les réseaux sociaux et le rédactionnel. Au début, j’ai eu beaucoup de résistances à déléguer ! 

Avec le recul, ferais-tu certaines choses différemment ? As-tu des « conseils » à donner à de jeunes femmes/jeunes mères ?

Je pense que ce qui est important, c’est de réussir à faire les choses différemment à l’avenir. Savoir tirer les leçons au fur et à mesure de la vie, lever des blocages, rechercher les prises de conscience.

C’est ce cheminement intentionnel qui nourrit la maturité pour faire face à des choix, des challenges, et pour ne pas refaire les mêmes erreurs. Grandir. Évoluer.

Si j’avais une leçon peut-être, celle-ci : prendre un moment, quand on a une décision à prendre, pour vérifier si on se décide à partir de ses peurs ou non.

Regarder ce qui se passe à l’intérieur, être honnête avec soi-même (« je continue dans cette voie parce que cela me convient, même si ce n’est pas parfait » ou « est-ce que je continue mais pour de mauvaises raisons, par peur – d’être seule, de galérer financièrement, de ne pas trouver un nouveau compagnon, ou un nouveau poste…etc. »), c’est valable dans tous les domaines, et voir les choses en face demande du courage.

C’est un engagement envers soi-même, à renouveler tout le temps, car on évolue en permanence. A ce titre, je pense que devenir indépendante est la meilleure école de développement personnel qui soit !

As-tu des projets/des envies à court ou moyen terme ?

Oui ! Nous allons déménager ! Nous venons de signer pour une maison en région parisienne (plus loin de Paris, mais avec un jardin et une bonne connexion fibre optique !). 

Et oui aussi pour un autre un grand projet, celui de partir faire le tour du monde en famille pendant 1 an, d’ici 3-4 ans, lorsque mon aîné entrera en seconde, peut-être. J’ai envie qu’ils découvrent et s’enrichissent d’autres pays, d’autres cultures, d’autres façons de vivre, etc.

Côté pro, j’ai envie de continuer à développer mon activité et d’écrire d’autres livres (en 2017 j’ai publié mon premier livre, « Internet est une table pour deux, Le marketing autrement »).

Vous pouvez retrouver Selma sur son site professionnel.

Et l’ensemble des témoignages dans la rubrique Parcours au fil du temps !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *