Lu pour vous

Mes dix meilleurs romans lus en 2013

Ce billet est quasiment devenu une tradition ! Tous les ans, en décembre, je publie la liste de mes 10 meilleurs romans lus en 2013. Pour rappel, il ne s’agit pas forcément de romans publiés en 2013.  En terme de lecture, les 6 premiers mois ont été assez denses, les 6 derniers beaucoup moins, pour de multiples raisons : un déménagement, beaucoup de choses à mettre en place, des essais pour le travail, la facilité d’attraper un magazine, etc. Mais depuis quelques semaines, un rythme plus soutenu est de retour !

Pour rappel, voici mes précédents top 10 : 2012201120102009

Mes 10 meilleurs romans lus en 2013 (par ordre alphabétique)

PS : pour les résumés, je me suis largement inspirée de critiques trouvées à gauche et droite car la critique littéraire n’est pas mon fort (sans compter le manque de temps !)

profanesProfanes de Jeanne Benameur (Actes Sud)

A reçu le grand prix RTL-Lire 2013

Un ancien chirurgien de 90 ans, Octave Lassalle, regroupe autour de lui quatre personnes qu’il a sélectionnées avec soin. Quatre personnes qui vont cohabiter avec lui, qui vont l’accompagner dans son cheminement personnel, tout en évoluant elles – mêmes dans leur propre vie. Un roman à la fois profond et lumineux, déchirant et profondément humain, qui, à travers cinq êtres égarés, dit la douleur du deuil et le besoin des autres pour exister. Une langue magnifique et poétique.

 

 

sorj-chalandon-le-quatrieme-murLe quatrième mur de Sorj Chalandon (Grasset)

A reçu le Goncourt des Lycéens 2013

Fin des années 70, Sam rêve de monter la pièce Antigone dans un Liban déchiré par les conflits religieux, en invitant chaque religion à jouer un rôle. Tombé malade, il passe le relais à Georges, son ami de toujours, plus jeune que lui. Celui-ci va découvrir ce pays, la guerre, l’horreur des massacres. Un roman fort et émouvant dans lequel j’ai eu un peu de mal à entrer mais qui ensuite m’a conquise!

 

 

livre-le-roi-na-pas-sommeil-cecile-coulonLe roi n’a pas sommeil de Cécile Coulon (Viviane Hamy)

A tout juste 22 ans, Cécile Coulon nous livre un récit très maîtrisé, à mi-chemin entre le western, la chronique familiale et l’analyse policière. L’auteur excelle à révéler la violence et la fragilité de ses personnages. A découvrir (malheureusement son dernier m’a beaucoup déçue).

 

 

 

 

deux-etrangersDeux étrangers d’Emilie Frêche

Ces deux étrangers sont un père et sa fille. Elise n’a pas vu son père depuis sept ans lorsqu’il lui demande de venir à Marrakech où il vit. Elle décide de partir, laissant derrière elle son mari et ses enfants. Ce voyage qu’elle fera nous entraine dans son passé et présent et montre de façon drôle et très émouvante qu’il est bien difficile de guérir de son enfance.

 

 

 

arton863 Eux sur la photo d’Hélène Gestern (Arléa)

Hélène cherche la vérité sur sa mère, morte lorsqu’elle avait trois ans. Ses indices : deux noms et une photographie retrouvée dans des papiers de famille.   Stéphane, un scientifique vivant en Angleterre, a reconnu son père. Commence alors une longue correspondance, parsemée d’indices, d’abord ténus, puis plus  troublants. Une magnifique réflexion sur les secrets de famille et la mémoire particulière que fixe la photographie.

 

 

 

sylviegermainChanson des mal-aimants de Sylvie Germain (j’aurais pu indiquer Jours de colère ou Petits scènes capitales) (Gallimard)

La narratrice, abandonnée à sa naissance à la porte d’un couvent, vagabondera au fil des ans d’une place à l’autre, à travers la France. C’est comme si elle n’avait pas de vie propre, mais elle participe intensément à celle des autres et aux drames dont elle est le témoin. Une belle écriture, exigeante et poétique.

 

 

 

 

espritEsprit d’hiver de Laura Kasischke (Bourgois)

Au matin du 25 décembre, une mère, Holly, se retrouve seule avec sa fille adoptive (venant de Russie) suite aux intempéries bloquant le reste de la famille et des convives. Dans son foyer du fin fond des Etats Unis, Holly se réveille avec le sentiment étrange et persistant que « Quelque chose les avait suivis depuis la Russie jusque chez eux ».  Souci du détail, sens du suspense, l’auteur nous plonge dans une fausse tranquillité et nous happe dès les premières pages pour ne plus nous lâcher.

 

 

 

crimeCrime de Meyer Levin (Phébus)

Inspiré d’un fait divers qui défraya la chronique à Chicago en 1924, Crime décrit minutieusement la psychologie de deux jeunes garçons oisifs qui vont commettre l’irréparable pour rompre leur ennui…non sans rappeler Truman Capote. Effrayant et magistral !

 

 

 

 

goncourt_premier_roman_homme_effaceUn homme effacé d’Alexandre Postel (Gallimard)

Damien North est professeur de philosophie. Veuf, il mène une vie triste et solitaire. Mais un jour, il est embarqué par la police qui l’accuse d’avoir téléchargé sur son ordinateur des images provenant d’un réseau pédophile… L’inculpé a beau se savoir innocent, chacun se souvient d’un geste, d’une parole qui, interprétés à la lumière de la terrible accusation, deviennent autant de preuves à charge.
Alexandre Postel décrit les farces des conventions sociales, la jalousie ou le désir de nuire – et les dérives inquiétantes d’une société fascinée par les images.

 

 

9782246807520-0L’invention de nos vies de Karine Tuil (Grasset)

Sam Tahar semble tout avoir : la puissance et la gloire au barreau de New York, la fortune et la célébrité médiatique, un « beau mariage »? Mais sa réussite repose sur une imposture. Pour se fabriquer une autre identité en Amérique, il a emprunté les origines juives de son meilleur ami Samuel, écrivain raté qui sombre lentement dans une banlieue française sous tension. À mi-vie, ils se rencontrent à nouveau…Un roman puissant sur la réussite, la chute, la question de l’identité.

 

 

 

9782234074767-GEt en bonus, une mention spéciale pour le premier roman d’Aude, Les arbres voyagent la nuit, dont j’avais parlé dans ce billet.

Et vous, quels ont été vos coups de cœur en 2013 ? Merci de les partager en commentaires !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

4 thoughts on “Mes dix meilleurs romans lus en 2013”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *