sylvie amilien
Portraits de femmes Que deviennent-elles (ils) ? Témoignages vie privée / vie pro

Parcours au fil du temps : Sylvie

Sylvie

Sylvie a témoigné pour la première fois sur En Aparté en 2010 autour de la conciliation vie perso / vie pro. Elle avait raconté comment elle s’était plutôt consacrée à sa vie familiale (un mari et 2 enfants), ayant rencontré à plusieurs reprises des difficultés à développer sa carrière professionnelle, avant de se lancer à l’aube de ses 40 ans comme maquettiste free-lance. Deux ans plus tard, en 2012, Sylvie se réjouissait de bien développer son activité professionnelle et d’avoir atteint un nouvel équilibre entre le perso et le pro. En 2013, pas de grand changement. Le projet de création d’un espace de coworking communautaire lui trottait toujours dans la tête. Huit ans après, Sylvie revient donner de ses nouvelles. Merci à elle !

Comment a évolué ta situation personnelle et professionnelle depuis 2013 ? 

Ma vie personnelle évolue au rythme des enfants qui grandissent, mon fils a 22 ans et ma fille 15 ans. Que du bonheur pour moi ces deux là. Je partage ma vie avec leur papa depuis déjà 30 ans. Autrement je me discipline à rester impliquée dans la vie associative de mon village.

Côté vie professionnelle j’exerce toujours le métier de maquettiste PAO en indépendante. Je progresse chaque année grâce aux exigences de mes clients en terme de rigueur et de qualité. Par contre je n’ai pas concrétisé le projet d’espace de coworking ; développer mon chiffre d’affaire c’est mon talon d’Achille ! C’est pourquoi en 2016 j’ai accepté l’opportunité d’exercer une activité complémentaire, je suis également correspondante de presse pour le quotidien régional du village où je vis et travaille. 


Avec le recul, ferais-tu certaines choses différemment ?

Côté vie perso j’avance avec l’espoir que mes enfants vivent pleinement, chacun à leur manière, leur existence en toute conscience du monde dans lequel nous vivons.


As-tu des « conseils » à donner à des jeunes femmes ?

Pas de conseil, non. Juste partager avec elles que parce que la pensée agit sur nous, et que notre inconscient nous dirige, il est important de créer de l’énergie en soi pour rendre réelles les idées qui nous plaisent. Il faut oser reconnaitre son potentiel car nous sommes l’artiste de notre vie. L’intelligence du cœur me semble être une bonne direction sur laquelle poser ses empreintes. 


Et pour finir, as-tu des projets/envies à court et moyen terme ?

À court terme j’ai le projet de me recentrer sur ce que je veux à moyen et long terme pour évoluer dans le sens du partage d’expériences (j’ai eu 50 ans cette année). Et oui je pense qu’à la prochaine mise à jour de votre rubrique, je pourrai vous raconter de mes nouvelles…

Vous pouvez retrouver l’ensemble des témoignages dans la rubrique Parcours au fil du temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *