Maud
Diaporama Que deviennent-elles (ils) ? Témoignages vie privée / vie pro

Parcours au fil du temps : Maud

Maud

Maud a témoigné pour la première fois en 2009 autour de la conciliation vie perso / vie pro ! Chirurgien pédiatre, Maud avait alors 40 ans et 2 jeunes enfants et ses journées étaient bien remplies. Elle se partageait entre l’hôpital Trousseau et le centre hospitalier d’Aulnay-sous-Bois. Elle était revenue donner de ses nouvelles l’année suivante, fin 2010. Tout en conservant l’hôpital Trousseau, elle avait quitté son mi-temps salarié à Aulnay pour se lancer dans le libéral, plus près de chez elle. Elle appréciait cette nouvelle façon de pratiquer son métier et le fait d’avoir beaucoup moins de transport lui faisait gagner un temps précieux auprès de ses enfants.  

Onze ans après, j’ai appelé Maud pour savoir comment s’était déroulée cette décennie 🙂

Depuis ton dernier témoignage, comment a évolué ta situation professionnelle et personnelle ?

Côté pro, je suis toujours praticien attaché à l’hôpital Trousseau en chirurgie viscérale à mi-temps (+ 3 gardes par mois). Le statut n’est pas très favorable et ne permet pas d’évolution, mais dans l’équipe, je me sens reconnue. Par ailleurs, je pratique des opérations que je ne ferais jamais en libéral, je me suis notamment spécialisée en malformations urologiques infantiles. J’apprécie le travail en équipe et cela me permet de faire de la formation auprès des internes et des externes. Et le reste du temps, je pratique en libéral (consultations et opérations) sur deux sites, dont l’un à dix minutes de chez moi.

Côté perso, j’ai maintenant 3 garçons (le dernier est né en 2011). Les 2 aînés ont maintenant bientôt 16 ans et 13 ans. Je trouve que c’est plus facile en termes de conciliation que lorsqu’ils étaient petits. Surtout qu’avec mon aîné, cela a été très compliqué avec l’école. De son CP jusqu’à la fin de son collège, j’ai passé des heures à le faire travailler le soir. Cela créait de la fatigue et des tensions, aussi bien entre lui et moi, qu’entre mon mari et moi. Mais il y a un an, nous avons pris la décision de le scolariser dans une école démocratique et depuis, tout le monde revit. Lui est beaucoup plus épanoui et agréable à la maison et moi, j’ai plus de temps libre ! Depuis que nous n’avons plus de problème de soutien scolaire, que je travaille près de chez moi et que mes week-ends sont libres (je n’ai plus qu’une garde par mois le samedi), j’ai l’impression que les choses sont plus aisées.

En tout cas, cette décennie est passée très vite, sans doute parce que bien remplie ! 😉

Avec le recul, ferais-tu certaines choses différemment ? Et as-tu des « conseils » à donner à des jeunes femmes/jeunes mères ?

Bien sûr, je me suis régulièrement dit que j’aurais aimé passer plus de temps avec ma famille, mais d’un autre côté, j’aime beaucoup mon métier, donc non, pas de regret ! Et je pense que je me suis sentie plus obligée de consacrer beaucoup de temps à mon travail que je ne l’étais réellement, mais j’ai aussi beaucoup aimé le faire car c’était très formateur professionnellement parlant.

S’il y a une chose que je referais différemment, c’est de sortir plus tôt mon fils du système scolaire classique.

Et peut-être un conseil : nous avons eu la même nounou pour nos garçons pendant 10 ans. Elle a été très précieuse et, même si c’est un coût réel, je pense que c’est important de consacrer des moyens financiers pour cela afin de s’enlever du stress et de gagner en sérénité. Ce fut un vrai confort.

As-tu des projets/des envies à court ou moyen terme ?

Nous déménageons l’automne prochain dans un appartement plus grand, mais pas très loin de là où nous sommes actuellement.

Et côté pro, je me suis engagée (un peu poussée, je reconnais !) dans un syndicat de chirurgiens pédiatriques car j’ai envie d’essayer de faire changer certaines choses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *