Que deviennent-elles (ils) ?

Parcours au fil du temps : Véronique et Mentalo

veroniquedarmangeatC’est au tour de Véronique et de Mentalo de donner de leurs nouvelles, dans le cadre de la rubrique Au fil du temps. Merci à toutes les deux d’avoir pris le temps de m’en envoyer !

Véronique

Le premier témoignage de Véronique date de 2010 (il y a bientôt 5 ans !). Elle était alors consultante en lactation et avait deux enfants de 10 et 11 ans. En 2013, Véronique se disait satisfaite de son activité professionnelle, qui se développait bien et son deuxième livre (L’allaitement malin) était sur le point d’être publié. Ses enfants entraient dans l’adolescence. Et début 2015 ?

Depuis votre dernier témoignage, comment votre situation personnelle et professionnelle a-t-elle évolué ?
Mes dernières nouvelles datent d’il y a deux ans. Je fais toujours autant de consultations mais je fais désormais plus de formations pour les professionnels de santé et les consultantes en lactation et surtout j’ai développé mon activité à l’international en proposant à la fois de la formation et des conférences dans différents pays.
Je suis très satisfaite de cette évolution qui me permet d’apprendre en permanence et de développer de nouvelles compétences.
J’aime toujours autant mon métier et j’apprécie de le faire évoluer en fonction de mes envies et de mes points forts.

 

Votre équilibre vie perso / vie pro a-t-il été modifié ? En quoi ? En mieux, en moins bien ?

Mes enfants ont désormais 15 et 16 ans. L’équilibre a donc beaucoup changé car ils n’ont plus du tout les mêmes besoins. Ceux-ci sont beaucoup moins prévisibles et nécessitent donc de ma part une grande souplesse dans la gestion de mon temps.
Comme c’est toujours moi qui détermine mes horaires, je peux en général répondre à leurs besoins tout en ayant une activité professionnelle très prenante. Je privilégie les heures de travail du matin tôt qui sont les plus productives pour moi et je n’hésite pas à bousculer mon planning pour m’adapter aux besoins de mes grands.

J’ai repris une activité sportive quotidienne qui me permet d’être en bien meilleure forme et de me rapprocher d’eux.
J’ai pris la décision de ne plus faire de consultations le samedi. Je travaille de chez moi et cela crée une détente pour toute la famille.

Pour moi, ce n’est ni mieux ni moins bien, c’est juste une adaptation constante. J’ai besoin de prendre soin de cet équilibre pour mon bien-être et celui de ma famille. C’est parfois difficile mais je tiens à préserver cet équilibre.

Et d’ici 1 ou 2 ans, comment vous projetez-vous ? Quelle articulation vie privée / vie pro aimeriez-vous bien atteindre ? Avez-vous des projets précis ?
J’ai toujours de nouveaux projets, je ne peux pas imaginer travailler sans avoir de nouveaux challenges à relever. Mais cette fois-ci, il s’agit de projets à beaucoup plus long terme puisque je souhaite pouvoir rendre transmissible toutes les facettes de mon activité qui ne reposent pour le moment que sur ma personne.
D’ici un ou deux ans, je n’imagine rien de particulier. Je sais que ma situation aura encore changé mais je verrai…

 

mentaloMentalo

Il y a un an tout rond, Mentalo, 38 ans, 4 enfants, salariée à 80% dans une entreprise allemande au Luxembourg, témoignait autour de la conciliation vie privée / vie professionnelle

Depuis votre dernier témoignage, comment votre situation personnelle et professionnelle a-t-elle évolué ?

J’occupe le même poste que lors de mon premier témoignage, toujours à 80% (32 heures/semaine). Sauf besoin spécifique du service, je peux organiser ma semaine comme je l’entends. J’ai choisi depuis le début de ne pas travailler le mercredi, et je ne le regrette pas. Cela me permet une vraie coupure dans la semaine à titre personnel, et d’être présente pour les enfants bien sûr. Cela m’a vraiment permis d’établir un équilibre sain entre vie pro et vie familiale.

Votre équilibre vie perso / vie pro a-t-il été modifié ? En quoi? En mieux, en moins bien ?

Rien n’a changé, si ce n’est que les enfants grandissent et gagnent progressivement en autonomie, ce qui me laisse un peu plus de temps pour moi, même si objectivement, c’est toujours la course.

Et d’ici 1 ou 2 ans, comment vous projetez-vous ? Quelle articulation vie privée / vie pro aimeriez-vous bien atteindre ? Avez-vous des projets précis ?

Si rien ne change, ce sera déjà très bien. Il m’arrive de rêver à du temps sans travail ni enfants, mais ce sera le cas d’ici deux ans quand la petite dernière ira à l’école.

Et bien sûr, si vous avez envie de rajouter un petit mot…

Au quotidien, je me bats pour changer les mentalités et rectifier les idées  préconçues selon lesquelles les employés à temps partiel sont des feignants à qui il ne vaut pas la peine de donner des tâches valorisantes « vu qu’ils ne sont jamais là » ou une rémunération qui évolue parallèlement à celle des autres sous prétexte qu’on en ferait moins (ce qui reste à prouver). De même, je combats la croyance selon laquelle les temps partiels ne sont accordés qu’à des employés subalternes, et je rectifie à chaque fois qu’on me dit que je suis en « vacances » le mercredi : non, j’ai du temps libre non payé.

(Le blog de Mentalo, La fille aux yeux couleur menthe à l’eau)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *