Témoignages vie privée / vie pro

Conciliation vie privée / vie pro : Emmanuel témoigne

J’ai le plaisir d’accueillir aujourd’hui un homme dans la rubrique Témoignages. Au détour de quelques tweets (je vous rappelle que je suis sur Twitter depuis quelques mois maintenant :-)), Emmanuel m’a dit apprécier mon blog mais regretter (à juste titre, j’en conviens) le peu de témoignages masculins sur une thématique qui, pourtant, les concerne également. Et il a ajouté être volontaire ! Merci à lui, en espérant que cela donnera envie à d’autres hommes de prendre la parole ! Vous pouvez le retrouver son blog ou sur twitter.

Pouvez-vous présenter en quelques mots votre parcours professionnel et personnel ?

Je suis ingénieur en mécanique de formation. J’ai eu un parcours professionnel un peu tumultueux car j’ai changé à plusieurs reprises d’employeur en 13 ans. En effet, dès que je ressentais un certain ennui, je préférais partir. Actuellement, je fais de l’ingénierie industrielle pour EDF. J’exerce la fonction de chef de projet dans la rénovation d’infrastructures.

Originaire du Quercy, je vis dans l’Ouest depuis longtemps. Actuellement, je vis à Quimperlé mais je travaille entre Nantes et St Nazaire, ce qui m’oblige à être célibataire géographique la semaine. Je pars le lundi matin et reviens le vendredi en début d’après-midi car j’ai la chance de pouvoir gérer mes horaires comme je le veux. Côté personnel et familial, j’ai deux enfants (7 et 10 ans) d’une première union. Avec ma nouvelle compagne, qui a elle-même une fille, nous avons eu une petite fille il y  a 6 mois.

Actuellement, estimez-vous être plutôt satisfait ou insatisfait de la façon dont vous conciliez votre vie pro et votre vie perso ? Pourquoi ?

Étant donné la situation géographique, cela ne peut être pas optimal. Mais j’ai arrêté de chercher le job idéal. A un moment, il faut savoir tenir compte de la réalité ! Mais je ne me plains pas. Et ma situation actuelle me permet de bien séparer vie pro et vie perso.

Est-ce que vous vous posez régulièrement des questions par rapport à cette articulation entre travail et vie perso/familiale ?

Je me suis beaucoup posé la question par le passé. J’ai toujours cherché à conserver une étanchéité entre ma vie personnelle et ma vie professionnelle. L’équilibre a été une sorte de guide. Par exemple, j’ai refusé des postes à Paris car je savais que cela entraînerait une dégradation de ma vie personnelle.

Aujourd’hui, je suis plutôt satisfait. La conjoncture fait qu’il ne faut pas être trop difficile. Mon travail actuel me plait bien, certes au prix d’une mobilité géographique. Je pense qu’il n’y a pas de situation idéale.

Avez-vous eu l’impression d’avoir fait des concessions au cours de votre parcours, soit dans la sphère pro soit dans la sphère privée ? Si oui, en regrettez-vous certaines ?

Comme je vous le disais, en refusant des postes sur Paris, j’ai sans doute fait des sacrifices en termes de salaire et de carrière. Mais je ne les regrette pas car je n’ai jamais trop voulu sacrifier le perso pour le pro. D’autre part, j’ai expérimenté des postes de manager, mais je me suis rendu compte que cela n’était pas fait pour moi. Je suis davantage à l’aise dans un management transversal que hiérarchique.

Que représente pour vous votre métier et de façon plus générale votre vie professionnelle ? Cela évolue-t-il avec le temps ?

Je suis convaincu que le métier impacte forcément la vie perso et vice versa. Si on a des soucis au travail, cela va rejaillir sur la vie perso, l’inverse est également vrai. Je pense que puisqu’on y passe entre 8 à 10 heures par jour, il faut de préférence que l’on y trouve du plaisir ! J’ai la chance d’avoir un travail et des missions qui me plaisent bien.

En dehors des considérations matérielles, la vie professionnelle est une façon pour moi de m’épanouir, même si le mot est un peu exagéré. Travailler, c’est une globalité : faire des choses pour la collectivité, tisser du lien social, etc. Actuellement, j’ai l’impression d’œuvrer pour le bien commun, avec une forte composante de service public. Je m’y sens plus à l’aise et en retire davantage de satisfaction que si j’étais dans une société purement marchande.

La conciliation vie privée / vie pro, la répartition des tâches domestiques et parentales, est-ce un sujet dont vous parlez régulièrement avec votre conjointe/compagne ? Si oui, existe-t-il des points de désaccords ? Avez-vous l’impression que vous évoluez sur certains points ?

Les choses se font assez naturellement. Actuellement, la répartition est forcément bancale, inégalement répartie. Mais lorsque je suis à la maison, je prends naturellement ma part. Je pense que chacun fait les choses selon ses disponibilités. Il n’y a pas vraiment de discussion sur ces sujets, encore moins de disputes.

Ma compagne est actuellement à mi-temps pour profiter de notre bébé. D’autre part, elle n’a pas trouvé de système de garde qui conviendrait à ses horaires décalés.

Concernant vos enfants, votre présence auprès d’eux, l’éducation de façon plus générale, quels sont vos points d’attention/de vigilance ? Qu’est-ce qui vous semble important, quels sont les principes et valeurs qui vous guident ?

Je veille à ne faire aucune différence entre les 4 enfants. Sinon, j’ai quelques principes simples qui me guident en tant que père et quelques valeurs que je souhaite leur transmettre : la politesse, le respect des autres et d’eux-mêmes, les aider à ne pas trop sombrer dans la marchandisation et à développer leur esprit critique.

Je leur consacre une grande partie de mon temps le WE. Le plus dur est de concilier et de trouver du temps à la fois pour les enfants, le couple et soi-même !

La conciliation vie privée / vie pro est une problématique encore majoritairement féminine (en tout cas, il semblerait que cela leur pose davantage de difficultés/de questionnements que les hommes). Qu’en pensez-vous ? Quels sont les sujets sur lesquels vous seriez favorable pour faire bouger les choses et ceux qui éventuellement vous agacent davantage ou ceux sur lesquels vous n’êtes pas forcément d’accord ?

Je ne pense pas que ce ne soit qu’une préoccupation féminine.

Concrètement, il existe un réel problème d’infrastructures de gardes d’enfant. Peut-être les femmes sacrifient davantage leur vie professionnelle en cas de problème de garde d’enfant. Par ailleurs, il faudrait que les mentalités évoluent concernant notamment le présentéisme. Il m’est arrivé d’être regardé de travers lorsque j’exprimais le souhait de partir plus tôt pour aller m’occuper de mes enfants.

Un petit mot pour conclure…

Je m’investis également depuis 3 ans dans une association Handi Cap Evasion qui permet à des personnes handicapées de faire de la randonnée grâce à des fauteuils roulants tout terrain. Ce sont des rencontres sportives très fraternelles  Je vais prochainement prendre la responsabilité de l’antenne Cornouaille.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

8 thoughts on “Conciliation vie privée / vie pro : Emmanuel témoigne

  1. Bonjour,

    J’aime beaucoup le blog et je trouve le témoignage très intéressant, bravo de prendre l’initiative de partager les points de vue homme et femme.
    Je trouverai intéressant de faire des itvs croisées hommes et femmes. Comment les femmes/compagnes des hommes ‘célibataires géographiques » vivent-elles ces situations ?
    Je réagis notamment à > Peut-être les femmes sacrifient davantage leur vie professionnelle en cas de problème de garde d’enfant.>> peut être ? ou sûrement ?
    pour ma part j’ai creusé ce sujet au sein de mon couple et je me rends compte que tout en partageant au maximum les responsabilités, le temps consacré en tant que tel est quand même bien différent entre homme et femme, et d’une certaine manière l’exigence aussi (je le suis plus que lui). Il n’en reste pas moins que l’équilibre pro-couple-perso reste très instable …. d’autant plus quand on est une femme 😉 … ?

      

    1. Merci beaucoup Florence pour votre commentaire ! Concernant les ITW croisées, je les avais lancées à un moment (cf. : http://www.en-aparte.com/2010/08/03/specialete2emeparticipationauquestionnairecroise/) mais il est très difficile de trouver des couples qui veulent bien témoigner simultanément. Mais je suis preneuse si vous en connaissez ! Peut-être effectivement faudrait-il que j’essaye de (re)lancer sérieusement une telle rubrique…
      Et sinon, je suis d’accord avec votre conclusion : l’équilibre est instable et la façon de le ressentir, de le vivre est encore très souvent vécu différemment par les hommes et les femmes…

        

  2. Je suis un peu frustrée par cet article…j’y trouve un manque de profondeur qu’on ne trouve pas dans les autres témoignages….je me trompe ?

      

    1. @ Marie : personnellement, je n’ai pas eu cette impression mais je respecte tout à fait la tienne :-). Pour Emmanuel,la conciliation vie privée/ vie pro est une vraie question et a impliqué (et implique) des choix mais peut-être aussi à un moment, la réalité et les contraintes étant ce qu’elles sont, a-t-il choisi de ne pas trop se poser mille questions (du genre, celles qui fatiguent, culpabilisent en vain). Peut-être aussi aurais-tu aimé qu’il creuse certaines réponses, qu’il soit plus « bavard » ! Mais il me semble que c’est intéressant aussi de voir que les sujets qui prêtent à interrogations ne sont pas forcément les mêmes chez tout le monde . Mais je ne voudrais pas non plus trop m’exprimer au nom d’Emmanuel… si cela se trouve, j’ai tout faux !

        

  3. Bonjour
    @Marie : c’est vrai que j’ai tendance à aller un peu rapidement à l’essentiel, en omettant de développer certains aspects qui peuvent intéresser d’autres personnes. Je suis ouvert à tout type de questions, sens-toi à l’aise si tu veux les poser.

    @Gaëlle : merci encore pour ce dialogue. Tu n’as pas tout faux, non, c’est même assez bien retranscris. Je pense effectivement qu’il y a plusieurs façons d’appréhender cette conciliation vie perso/vie pro, et que celle qui consiste à se poser des milliers de questions et hésiter à prendre une décision n’est définitivement pas une option pour moi. A un moment, il faut agir, quitte à ce que cela ne soit pas parfait, mais il y a toujours le temps d’adapter par la suite la situation pour la rendre plus optimale.

      

Répondre à Manu Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *