Témoignages vie privée / vie pro

Conciliation vie perso/vie pro : Frédéric, québecois, témoigne

Cela faisait un petit moment que je n’avais pas recueilli un témoignage concernant la conciliation vie privée / vie professionnelle. Raison pour laquelle je suis d’autant plus heureuse de vous présenter aujourd’hui celui de Frédéric, 40 ans, québecois, gestionnaire, marié et père de 4 enfants. Il anime un blog autour de la gestion et du management, Gestionnaire Borg, que je lis très régulièrement. En effet, il s’agit d’un blog professionnel mais avec une vraie touche d’humanité et un ton personnel bien à lui (en plus, il m’apporte un petit dépaysement géographique très sympathique !).
Un grand merci à lui pour avoir accepté de jouer le jeu avec franchise. Je vous rappelle que si vous avez également envie de témoigner, il suffit de m’envoyer un petit mail (via contact tout en bas) !

 

Pouvez-vous nous rappeler en quelques lignes votre parcours pro et perso ?

Frédéric : Professionnellement j’ai débuté, il y a près de vingt ans, une carrière dans les services financiers. Tout d’abord, en tant que caissier afin de financer mes études, puis comme conseiller financier et enfin, à titre de gestionnaire depuis une quinzaine d’années. Présentement, je suis responsable d’une équipe de conseillers financiers, dédiés à la réussite financière de nos clients. Je suis titulaire d’un baccalauréat en Relations Industrielles, d’un certificat en planification financière personnelle et d’un MBA spécialisé en services financiers.Personnellement je suis père de quatre enfants de 2, 3, 7 et 9 ans. Finalement, je rédige, depuis près de deux ans, un blogue sur la gestion et le management.

Concernant votre conciliation vie privée / vie pro actuelle, en êtes-vous satisfait ou insatisfait ? Avez-vous eu le sentiment d’avoir fait au cours de votre parcours, des concessions dans un sens ou dans un autre ? Si oui, les regrettez-vous ?

Frédéric : Je répondrais que j’en suis satisfait dans la mesure où, comme tous et chacun, nous avons dû faire des choix difficiles. La clé est de les assumer. Le mot conciliation est fort important, il n’y a que 24 heures dans une journée il est donc irréaliste de penser être en mesure de carburer aux promotions rapides tout en visant, en même temps, à être très présent auprès des enfants. Certains postes demandent de s’y consacrer corps et âmes (lire 15 hrs par jour). Ils sont totalement incompatibles avec la vie de famille. Choisir c’est renoncer…. La première étape fut donc, d’accepter et d’assumer les choix qui sont les nôtres. Une fois le deuil de ce à quoi j’ai dû renoncer, fait, c’est à ce moment que j’ai pu pleinement profiter de la situation actuelle et en être satisfait. Je ne dirais pas que j’ai des regrets car j’ai le sentiment d’avoir pris les bonnes décisions mais la vie propose tellement de possibilités, à un certain moment il faut choisir un sentier et s’y engager….

Bien entendu j’ai fait des concessions professionnelles, financières et familiales mais est-ce vraiment des concessions où simplement la recherche d’un équilibre nous permettant d’atteindre un niveau de qualité de vie intéressant? J’opterais sans hésitation pour la deuxième option.

Actuellement j’ai trouvé un compromis qui me plaît, je suis heureux professionnellement et les enfants se souviennent toujours de mon nom, signe que je ne suis pas trop absent….

Qu’est-ce qu’il vous semble le plus difficile dans cette articulation vie privée / vie pro ?

Frédéric : Mis-à-part ce dont nous venons tout juste de discuter et d’un point de vue plus pratique le plus difficile est, de loin, la gestion de l’agenda familial. Les différents rendez-vous médicaux, les courses, les activités sportives, scolaires, para-scolaires et autres représentent un casse-tête quotidien.

Est-ce un sujet que vous abordez régulièrement en couple ? Et si oui, comment ? Cela a-t-il donné lieu à des ajustements, des choix de couples ?

Frédéric : Je ne dirais pas que nous parlons régulièrement de ce sujet, pas directement en tout cas. Dès la naissance de notre premier enfant, nous avons pris la décision que ma conjointe demeure à la maison afin d’être présente auprès des enfants et ce, jusqu’au moment de l’entrée à l’école de la plus jeune de la famille. Nous avons regardé ensemble les avantages et inconvénients d’une telle décision et avons opté, selon nous, pour la qualité de vie. Bien sûr, cette décision a des conséquences sur la carrière de ma conjointe d’une part, mais aussi des conséquences financières. Par contre, cela assure une présence constante auprès des enfants, permet à ceux-ci de venir dîner à la maison et évite le tourbillon de fin de journée. Nous tenions à ce que nos enfants ne subissent pas le rythme de vie endiablé d’un adulte, ils y arriveront bien assez tôt ! Certains disent de nous que nous sommes «chanceux» de pouvoir nous le permettre, soyez assurés que cela ne relève nullement de la chance, il s’agit simplement d’un choix qui n’est pas sans conséquence.

Que représente pour vous votre métier ? Quels valeurs associez-vous au travail ?

Frédéric : Mon métier, c’est pour moi une passion ! J’adore ce que je fais, c’est une source d’inspiration, de dépassement, de défis, et de réalisation de soi. Les valeurs que j’associe à mon travail, sont la persévérance, le travail d’équipe, la transparence et le dévouement.

Vous vivez au Québec. Pouvez-vous nous dire un peu comment la problématique conciliation vie privée / vie pro est-elle abordée là-bas ? Est-ce un sujet majoritairement féminin comme en France ou co-partagé ?

Frédéric : Je dirais que c’est effectivement un sujet majoritairement féminin mais qu’il y a une tendance de plus en plus marquée vers un partage plus équitable des responsabilités. Les hommes sont de plus en plus impliqués auprès des enfants et des tâches domestiques et on voit de plus en plus d’hommes profiter de congés de paternité. Par contre, si l’un des deux conjoints doit mettre sa carrière en veilleuse c’est majoritairement le fait de femmes. Lorsque ces questions sont abordés elles touchent souvent de près d’autres thèmes limitrophes tels que la société de consommation, la culpabilité, l’abnégation, la difficulté de concilier différents rôles (mère, carrière et conjointe) et d’être performant(es) dans chacun de ceux-ci, etc.

Ce thème est difficile à aborder car il touche à des zones sensibles telles que notre personnalité, notre qualité de vie, nos aspirations et nos valeurs.

Vous êtes père de 4 enfants, sur quels points êtes-vous particulièrement attentif, vigilant en terme de présence, d’éducation ? Comment faites-vous pour équilibrer vos responbabilités professionnelles et parentales ? Qu’est-ce qu’il vous semble très important ?

Frédéric : Je crois que ce qui importe le plus est de prendre du temps, régulièrement avec les enfants afin de discuter avec eux. Leurs succès, leurs bonheurs, leurs difficultés et leurs peurs. Bien les connaître et les comprendre pour être en mesure de les accompagner adéquatement vers la vie adulte. Étant donné que ma conjointe est très présente dans leur quotidien j’essaie de l’être en ce qui à trait aux activités para-scolaires et sportives ce qui me permet d’être impliqué avec eux. Étant gestionnaire, je suis passablement maître de mon emploi du temps, même si j’ai des semaines bien remplies, la flexibilité de mon horaire me permet plus facilement de concilier mes différentes responsabilités. Bien souvent, le simple fait d’avoir du contrôle sur une situation permet de diminuer de façon importante le stress qui lui est associée.

PS : La photo n’a pas grand-chose à voir avec Frédéric sauf qu’il s’agit d’une belle photo du Québec où il vit !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

3 thoughts on “Conciliation vie perso/vie pro : Frédéric, québecois, témoigne”

  1. Bonjour,
               Vous trouverez ci joint l’adresse de mon Blog ( fermaton.over-blog.com). Votre visite de mon site est fortement appréciée.
    C’est une théorie mathématique de la conscience reliant très bien Art-Sciences-Mathématique-philosophie-spiritualité-sports.

    La page Énigme du Père Noel:Il résiste a la mécanique quantique.

    La Page SETI:Hubert Reeves et les extraterrestres.

    La Page CHAMPLAIN:Québec c’est mathématique.

    Le Page Le BANQUIER: C’est un jeu.     

               Cordialement

               Dr Clovis Simard

      

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *