Témoignages vie privée / vie pro

Conciliation vie perso / vie pro : Rosa témoigne (+ jeu-concours)

12049570_10207533133263496_1938830904973541823_nNouveau témoignage autour de la conciliation vie perso / vie pro avec mon amie Rosa, italo-française, mariée, 4 enfants, Paris.

« Je préfère être franche, je ne crois pas vraiment à l’équilibre vie perso / vie pro ! »

Lorsque j’entends dire « il suffit d’être bien organisé », je ne suis pas d’accord. Je pense que c’est plutôt une question de choix et d’alternance de phases, tantôt on privilégie la famille, tantôt la carrière. Un exemple : très vite dans ma/notre vie de couple, nous avons été expatriés. Pour mon mari c’était une belle opportunité à saisir, pour moi l’opportunité de faire un break et m’occuper à temps complet de ma famille.
J’aime comparer la carrière professionnelle à … du tricot 🙂 Au début, c’est laborieux, l’ouvrage se construit ligne après ligne, cela prend du temps. Et à la fin, on obtient un tout cohérent.

Mon parcours : j’ai étudié à l’Université Bocconi de Milano (l’équivalent d’HEC en Italie), je suis partie 6 mois comme visiting student aux Etats-Unis (New York University) puis 3 ans à Milan et 1 an en programme d’échange Erasmus à l’ESSEC en France (où j’ai rencontré mon futur mari, un français). Je me suis spécialisée en économie internationale et en organisation de travail. Je suis très attachée à mon université et j’essaie d’être le plus active possible au sein de la communauté d’anciens en tant qu’experte carrière.

J’ai commencé à travailler dans le conseil chez Accenture à Paris et Milano où j’ai mené une étude sur le management des ressources humaines dans 9 pays.
Puis nous sommes partis vivre 3 ans au Maroc, suite à une proposition d’expatriation de mon mari. Notre premier enfant est né à Casablanca. J’ai travaillé dans une banque, j’ai essayé d’apprendre l’arabe et nous avons beaucoup voyagé. Je vous conseille d’aller skier à l’Oukaimeden, sur le Haut Atlas à presque 3000 mètres d’altitude !
A notre retour à Paris, en 1995, j’ai été recrutée par Valéo où j’ai occupé différents postes RH : responsable formation et communication, responsable gestion de carrière et mobilité internationale et puis DRH ajointe. J’y suis restée presque 5 ans.
Ce fut une période dense, challengeante, compliquée en terme de conciliation vie perso / vie pro. J’avais l’impression de jongler en permanence entre le boulot et mes enfants (le 3ème est né durant ces années là). J’étais souvent proche de l’explosion. La flexibilité a été le mot clé de cette période. Nous avions fait le choix dès notre premier enfant d’avoir une nounou à domicile. Elle nous a été d’une grande aide durant toutes ces années. Et maintenant elle fait partie intégrante de notre famille.
Je n’ai pas vu passer ces années mais elles ont été très formatrices d’un point de vue professionnel.
Puis j’ai été chassée et j’ai été durant un an DRH au sein d’un cabinet de conseil en stratégie à taille humaine … et proche de mon domicile. Un soir mon mari est venu me chercher à mon bureau (d’habitude il ne le fait pas) pour me parler d’un projet. Quelques mois après, nous sommes repartis en famille en Suède pendant trois ans.
Nous avons eu notre 4ème enfant. J’ai travaillé un peu à distance, j’en ai également profité pour apprendre le suédois et faire du bénévolat. J’ai littéralement A.D.O.R.E. ce pays et beaucoup voyagé. Nous avons été en famille faire du traineau de chien dans le Jämtland, nous avons été voir les orques dans les iles Lofoten …

Le retour à Paris a été un peu compliqué, j’avais 40 ans, 4 enfants. Et je trouvais que la France (notamment les recruteurs) était un peu « rigide » alors que la Suède est un pays où tout est plus facilement possible en terme d’évolution professionnelle.
Après le conseil et l’industrie, j’ai été recrutée par l’ANDRH (Association nationale des DRH) où j’ai occupé le poste de Déléguée Générale du CEDIP (l’institut de formation de l’ANDRH). (NDLR : c’est à cette période là que j’ai connu Rosa 🙂 ).

En 2009, j’ai décidé de voler de mes propres ailes et j’ai créé ma structure, Carnet d’Adresses RH. Je me suis notamment spécialisée en gestion de carrière et mobilité professionnelle (interne ou externe), j’ai développé une application mobile (Rosa Mobility Map), le psycho-test « et si c’était vous ? » . Puis en 2012, j’ai écrit « Gérer efficacement un départ » (Dunod). C’est un sujet sensible, qui me tient à cœur.
Depuis 3 ans, je suis également engagée dans la réserve citoyenne de l’armée française. Ma mission : créer et développer des synergies entre la société civile et l’Armée de Terre. Je suis très fière de mon grade de lieutenant-colonel. Par ailleurs, je suis présidente honoraire de Bocconi Alumni Association en France.

_DSC1416 - copieEn septembre « dulcis in fundo », j’ai décidé de lancer une nouvelle marque de papeterie, de bijoux et d’accessoires, Mini Rosa. Cela faisait longtemps que j’en avais envie. J’ai toujours été passionnée par le papier, les carnets, et les objets simples et élégants. Je suis également en train de créer des bijoux dont certains reprennent des citations latines (NDRL : mon préféré c’est celui-là !). Ce qui relie tous ces objets, c’est le sourire, la bonne humeur. Mini Rosa est résolument positive, elle véhicule des bonnes ondes, grâce à son côté pétillant.

Je pense qu’il est important de continuer à apprendre tout au long de sa vie. C’est notre responsabilité de maintenir à jour nos compétences (surtout dans le domaine digital).

En France, je remarque que l’on peut mener de front carrière et famille nombreuse grâce aux structures et aux aides financières. En tout cas, plus facilement que dans d’autres pays tels que l’Italie par exemple. Je pense aussi que trop souvent les femmes elles-mêmes se créent des freins (moi, la première !). Cependant, j’ai eu l’impression que le fait de mener de front travail et famille nombreuse s’était fait au détriment de notre vie sociale.

Maintenant, avec la maturité, les enfants qui grandissent (le dernier a 14 ans et l’aîné 20 ans), j’ai décidé de reprendre le sport, des soirées théâtre, et de consacrer à mes amis ce que nous avons de plus rare : un peu de temps. Je suis très fière qu’un de mes enfants ait créé l’association Italia de son école et qu’il soit très actif dans l’équipe de football : c’est une façon pour moi de terminer cette belle interview sur ce qui est important et que j’essaye de leur transmettre : l’ouverture internationale, l’effort, la ténacité et de ne jamais oublier d’où l’on vient …

Jeu-concours « Pas un jour sans une ligne » :

IMG_0119_DSC1861Rosa propose aux lecteurs d’En Aparté de gagner deux créations de sa ligne Mini Rosa : un coffret des carnets Mini Rosa 4 saisons (4 petits carnets à choisir au gré des saisons, de son humeur, etc.) d’une valeur de 15 euros et un pendentif Petrarca en nacre et or jaune 18 carats représentant Mini Rosa avec un collier Rosario en onyx et argent (d’une valeur de 150 euros).

Pour tenter votre chance, deux possibilités :

– indiquer en commentaire les raisons pour lesquelles vous avez toujours un petit carnet sur vous, ce que vous y notez ou alors la phrase/la citation/la pensée qui vous met de bonne humeur.

– poster sur la page FB de Mini Rosa une photo de cette citation écrite à la main ou une petite phrase sur votre rapport au papier, à l’écriture manuscrite.

Tirage au sort des deux lauréat(e)s  le 30 novembre ! Bonne chance !

Et n’hésitez pas à faire connaître Mini Rosa autour de vous 🙂

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

19 thoughts on “Conciliation vie perso / vie pro : Rosa témoigne (+ jeu-concours)”

  1. Allez, je me lance ! J’ai souvent un carnet avec moi pour noter un peu tout ce qui me passe par la tête Cela peut-être des listes de choses à faire, un livre que l’on me conseille, une idée qui me traverse l’esprit.
    De façon générale, j’aime les petites choses, les petits carnets.
    Merci pour ce jeu concours !

      

  2. j’ai toujours au moins un et souvent deux ou trois carnets avec moi, pour noter des adresses de restos, des idées pour mon blog, des réflexions sur mon boulot, des to-do lists, des citations glânées deci-delà et bien d’autres choses…difficile de m’en passer et vive le papier pour cela !

      

  3. Merci pour ce beau témoignage.

    Le sujet de la conciliation pro et perso me parle car je suis en plein dedans à me battre pour garder un équilibre. Pas simple tous les jours.

    Le parcours de Rosa est formidable, je suis admirative!

    Je garde un petit carnet, en ce moment un Moleskine rouge, pour ne rien oublier. Pour concilier mes vies de Maman, de bloggueuse et de cadre

    Merci pour ce concours. Je file prendre la photo pour la déposer sur la page FB de Mini Rosa.

      

  4. Je me lance 😉

    J’ai toujours …plusieurs carnets en cours !

    Pas du petit format mais des Moleskine A5 de toutes les couleurs. Avec des lignes, à l’anglo-saxonne !

    J’y note TOUT : de la petite phrase à la bonne adresse, de la citation à la liste de course, du compte-rendu de réunion au 12ème début de roman.

    Ce mélange un peu foutraque me ressemble.

    J’ai aussi la particularité d’en entamer plusieurs en même temps…

    Je suis retombée l’été dernier sur un carnet entamé où je notais scrupuleusement les horaires de tétées de mon fils aîné (bien tôt 14 ans !!!) – émotions !

    Voilà, de l’importance de carnets dans ma vie 🙂 Merci pour le jeu et j’ai beaucoup aimé le témoignage aussi !

      

  5. J’ai aussi toujours des carnets commencés et plus ils sont jolis plus j’y écris des choses précieuses, qui tiennent en quelques mots que je prends du temps à choisir. Plus jeune, j’utilisais mon agenda pour poser ces mots. Maintenant les carnets l’ont remplacé, parce que le papier est plus joli, la forme plus adaptée, les couvertures variées, et ils sont du coup intemporels

    La photo que je publie sur la page FB de Mini Rosa est une copie de la page de garde de chacun de mes carnets, à laquelle j’ajoute mon numéro de téléphone.
    Ils sont l’histoire de ma vie, je leur suis très très attachée.

    Merci aussi pour ce joli témoignage, Bravo pour cette vie si riche, si généreuse

      

  6. « Jamais sans mon calepin » car nouvelles en chemin au quotidien…

    mon carnet est le refuge de mes idées

    je note tout : une pensée, un dessin ou croquis, une émotion, des mots, des rimes, un CD, un livre, film, un cadeau (et à qui l’offrir), une recette, etc., ce qui correspond par la suite à une to-do-list (à faire, à commander, à voir, à écrire, … je n’ai plus d’agenda papier donc j’y agrafe les tickets de ciné, théâtre, avec la date et les personnes avec qui j’ai partagé ces moments ; c’est ma mémoire, mon journal cérébral… avec le plaisir de coucher tout cela sur du papier avec ma propre écriture (cela me change du numérique…).

    une grande consommatrice

    merci d’en faire de si jolis

      

  7. Et bien moi je n’ai pas de carnet mais j’ai beaucoup aimé ce témoignage. J’admire !

    Et les commentaire m’ont donné l’idée, l’envie, de commencer un carnet. Il remplacera avantageusement les notes que je prends sur le mémo de mon téléphone et que je mets toujours un temps fou à retrouver !…

      

  8. « Écrire, c’est plus que de l’écriture. C’est une aventure  »

    Quant à mon carnet, j’y note tout ce qui me passe par la tête, des adresses aux réflexions philosophiques, en passant par les recettes les idées cadeaux etc. J’aime beaucoup écrire, ça me détend et, quand je suis, par exemple, dans une salle d’attente, je fais de petits exercices d’écritures pour patienter. Je fais aussi partie d’un atelier écriture.

      

  9. Merci Rosa de nous faire partager ton histoire et de nous communiquer ton énergie positive !

    Pour ma part j’ai toujours un petit carnet ou un petit agenda avec moi. Enfant j’y notais mes aventures, aujourd’hui c’est plus pour y inscrire les bons moments passés entre amis ou en famille. J’ai toujours aimé la papeterie, l’odeur du papier et les beaux stylos.

    Je ne sais pas si ce bref témoignage suffira pour tenter ma chance au jeu concours. C’est plus difficile d’écrire un commentaire sur un blog qu’une tranche de vie sur son petit carnet.

    Bonne continuation Rosa !

      

  10. « Nulla dies sine linea », disait Pline en son temps.

    Pour ma part, j’ai un Moleskine sur lequel je note tout, au jour le jour (adresse, rencontres, to do list, bons plans,…). J’y note également tous les soirs un point négatif et un point positif de la journée. Et jour après jour, mon carnet est la mémoire de ma vie !

    Merci pour ce concours !

      

  11. Bonjour 🙂

    Moi j’ai toujours un petit carnet et des tas de bouts de feuille dans mon sac (sac microscopique pourtant lol) pour noter des idées qui passent et surtout passer le temps au resto avec ma fille de 5 ans ! Un vrai terrain de jeu ce carnet 🙂

    Je cours de ce pas poster le dernier dessin/jeu avec ma fille : un labyrinthe avec deux bonhommes lol

    Merci !

      

  12. Bonsoir,

    J’ai deux carnets de scrapbooking que je conserve précieusement à la maison : l’un avec mes tenues vestimentaires sophistiquées (dates des sorties et détails des vêtements/accessoires); l’autre avec les repas que j’ai organisés dans la sphère professionnelle ainsi que privée (liste des invités et menus).

    Sinon, j’utilise les pages mémo en couleurs de mon téléphone avec les listes des courses à faire ainsi que des tâches à effectuer.

    Enfin, toutes me sincères félicitations pour la  »niaque » à l’italienne que je retrouve avec bonheur dans ce parcours très intéressant et intègre.

      

  13. Accroché aux souvenirs éblouis

    Vagues d’écumes endormies

    Le vent emporte sur la plage

    Des gribouillis sur la page

    Mais qui dira l’indicible

    Le caché, l’oublié, le vestige,

    Le pourquoi et le comment

    De l’instant immobile, ici et maintenant

    S’envole un vrai bisou d’aile

    De colombe effarouchée

      

  14. Rosa,

    Bravo pour cette initiative ! Les carnets de Mini Rosa sont irrésistibles, on a envie d’en ouvrir un et de jeter nos dernières réflexions ou observations. Je suis une grande consommatrice de carnets, de toutes tailles, avec des couvertures unies ou à motifs. J’ai une préférence pour les lignes aérées, mais je n’aime pas les petits carreaux. J’aime transcrire ce que je vois, ce que je ressens, et noter aussi ce que j’ai peur d’oublier : un titre de livre, un nom d’artiste, une pensée qui sonne bien …

    Ma citation pour l’écriture : « Ecrire enseigne la patience et la lenteur »… et c’est un très grand bien à l’heure d’Internet, des réseaux sociaux et de notre propension à « zapper » en permanence.

    Bonne continuation à Mini Rosa !

      

  15. J’aime avoir un carnet avec plein de choses diverses à l’intérieur et le garder pendant longtemps : revoir une liste de courses d’il y a deux ans me fait rire, voir une citation qui m’a inspirée à ce moment là me fait réfléchir et relire des souvenirs est un moment très agréable !

      

  16. Bravo aux deux gagnantes du jeu-concours Mini Rosa :

    – Valérie remporte le coffret de 4 carnets

    – Manon le pendentif + collier

    Et merci à toutes les participantes 🙂

      

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *