Que deviennent-elles (ils) ?

Que deviennent-ils ? (10ème partie)

Vous aurez sans doute remarqué le « ils » dans mon titre ! D’habitude, il n’y a que des « elles ». Un grand merci à Fabrice de m’avoir envoyé de ses nouvelles, ainsi qu’à Sandrine et Amélie.

Fabrice, 39 ans, responsable éditorial (premier témoignage en juin 2009)

« Depuis 2009. ce qui a changé c’est que ma fille va désormais à l’école. C’est plus simple qu’avec la crèche et avec mon épouse nous nous sommes répartis le travail. J’emmène Roxane le matin à pied (nous avons la chance d’avoir l’école à quelques pas de chez nous), elle va la chercher le soir avec toujours cette souplesse qu’apporte son statut de freelance.
Notre équilibre vie/pro vie perso a peu changé, à la différence que nous n’avons plus de permanences ou de réunions/participation à la vie de la structure éducative (nous étions dans une crèche parentale).
Sinon pendant les vacances scolaires nous essayons d’équilibrer entre ma femme qui s’occupe de notre fille, un peu de centre de loisirs, la sollicitation des mamies et moi qui pose des congés les autres jours pour faire le lien. Il faut s’adapter et anticiper un minimum mais ce n’est pas trop compliqué. Voilà pas grand chose de nouveau en somme ! » 
 

Sandrine,
41 ans, rédactrice en chef adjointe d’un magazine (premier témoignage en octobre 2008)

« Depuis la dernière interview, j’ai eu un bébé. (NDRL : Sandrine avait déjà 2 filles). J’ai pris mon congé maternité de 6 mois et aujourd’hui, je travaille à mi-temps, toujours dans la même entreprise.

Concernant mon équilibre vie perso/vie pro, j’ai moins de travail professionnel et plus de travail à la maison. Pour moi, c’est un très bon équilibre. Cette configuration permet d’apprécier chaque activité (pro et domestique).  Je n’ai pas de changement envisagé à court terme. J’ai déjà ma carte famille nombreuse !

 

 

Amélie, 35 ans, créatrice de Bonjour Bonsoir (vêtements pour enfants) : premier témoignage il y a 3 ans en février 2009, second témoignage en décembre 2010. Voici quelques nouvelles recueillies lors d’une conversation téléphonique très sympa.


Côté perso, Amélie vient d’avoir son 3ème enfant fin janvier. Elle a déjà 2 enfants de 8 et 10 ans. Elle est donc en plein cocoonage et ravie de l’être ! Et elle s’offre une vraie pause pour mieux repartir professionnellement, sur de nouvelles bases.

Côté pro, pas mal de changements et de projets. Après maintes péripéties, Amélie a fini par vendre sa boutique à La Baule il y a presqu’un an. Cela lui prenait beaucoup de temps et financièrement, ce n’était pas intéressant. « Cela a été une vraie libération. D’ailleurs j’ai été enceinte peu de temps après la vente ! ». Ne plus avoir à assurer de présence physique dans sa boutique (notamment les WE et vacances scolaires) lui a également permis d’avoir plus de temps à consacrer à sa famille. De la même façon, travailler avec un réseau de boutiques partenaires n’était pas non plus la panacée pour elle. Elle a donc décidé de se recentrer exclusivement sur son site internet et de mettre prochainement son énergie et ses fonds dans son e-boutique et dans la communication sur Internet et les réseaux sociaux (magazine Internet, blog, référencement, etc.).
Niveau produits, elle a décidé de se concentrer exclusivement sur les pyjamas. En ciblant toujours la qualité et les détails. Elle devrait continuer à travailler avec la Tunisie et Madagascar (pour les broderies). Elle réfléchit déjà à des prototypes et espère ré-ouvrir son site en septembre 2012.

En attendant, elle a ouvert un site Lapetitemaisondecouture.fr sur laquelle elle propose de fabriquer des modèles de blouses ou de robes en choisissant parmi 150 tissus possibles et elle continue à vendre quelques vêtements sur le marché de la Baule.

Côté financement, Amélie a décidé de ne plus se battre avec les banques. Elle a créé sa SARL pour pouvoir accueillir des actionnaires.  Elle envisage de se tourner vers des business angels. Elle recherche des fonds mais aussi un réel accompagnement et soutien.
Amélie n’est pas opposée à s’associer plus tard avec une personne qui aurait un profil complémentaire du sien, davantage axé commercial/marketing.

Je lui souhaite de tout cœur de réussir dans ce nouveau départ et bien évidemment, je lui donne rendez-vous très vite pour nous donner de ses nouvelles !

Merci à tous les trois 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

2 thoughts on “Que deviennent-ils ? (10ème partie)”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *