Initiatives/Bonnes pratiques

Mobilité géographique et double carrière : Conjoint Friendly se mobilise avec succès

http://www.en-aparte.com/wp-content/uploads/2012/05/une-bonne-initiative-la-charte-conjoint-friendly-900855.pngIl y a un an tout juste, je vous parlais de l’association Conjoint Friendly, en Poitou-Charentes, qui oeuvre à l’intégration personnelle et professionnelle des personnes ayant démissionné pour suivre leur conjoint. Il y a quelques jours, j’ai reçu de de leurs nouvelles, je les relaie avec plaisir et surtout je les félicite pour leurs actions et les résultats obtenus !

Il y a 18 mois, 10 cadres nouveaux arrivants se fédéraient en réseau pour se faire connaître des entreprises locales, s’entraider et faire entendre la problématiques des « conjoints-suiveurs » auprès des employeurs (majoritairement des femmes mais également quelques hommes). Aujourd’hui, ils sont 65 et la formule fonctionne puisqu’une dizaine d’entre eux ont déjà été embauché par des entreprises partenaires du réseau qui avaient tranmis leurs offres de recrutement. L’insertion professionnelle fut accélérée également pour plus d’une vingtaine d’autres membres qui ont également intégré des entreprises locales.

Conjoint Friendly se veut un dispositif gagnant-gagnant. Pour les conjoints en recherche d’emploi et pour les entreprises. En effet, soutenir le réseau permet à ces dernières d’accéder à un vivier de candidats motivés, disponibles immédiatement, et de s’engager dans une démarche sociale responsable.

Mais au-delà de l’aide à l’integration professionnelle, la mission de Conjoint Friendly va plus loin comme l’explique Alix Carnot, sa fondatrice : « Arriver dans une nouvelle région est souvent un projet porteur de changement, de nouveauté et d’excitation. C’est aussi l’inconnu avec parfois un certain isolement social et professionnel, notamment pour celui qui est démissionnaire volontaire. Trouver un équilibre personnel et professionnel est alors essentiel pour se sentir bien dans son nouvel environnement. Nos réunions bi-mensuelles sont des lieux d’échanges et de partage où chacun devient acteur du développement du réseau et donc de son propre réseau« .

J’avais largement applaudi à la création de ce réseau et je suis vraiment heureuse de voir qu’il prend de l’ampleur. Si vous avez connaissance d’initatives similaires, surtout transmettez-moi l’information !

Pour les personnes que le sujet de la mobilité géographique intéressent, je vous recommande la lecture de cet article :

Estelle Bonnet et Beate Collet « Les familles face à la mobilité pour raisons professionnelles : des logiques de genre bien différenciées », Recherches familiales 1/2009 (n° 6), p. 55-66.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

4 thoughts on “Mobilité géographique et double carrière : Conjoint Friendly se mobilise avec succès

  1. Bonjour,

    Ravie de lire des nouvelles de cette initiative. Je propose moi-même un service similaire ici en Suisse
    Romande ( http://www.job4U2.ch). Dans ma région d’accueil (je suis Française), excentrée des grandes villes internationales que sont Zurich, Genève et Lausanne,  Le besoin d’aide à l’intégration professionnelle se fait fortement ressentir chez les époux et épouse d’expatriés.

    Merci pour partager régulièrement ces informations intéressantes sur votre Blog.

    Sandrine

     

      

  2. @ Sandrine : merci beaucoup pour ce commentaire. Je suis ravie d’apprendre l’existence de ce service. Par curiosité, qui est à
    l’initative de celui-ci ? (est-ce une initiative privée ou publique) ? Et pourriez-vous nous décrire un peu la façon dont sont accompagnés les conjoints d’expatriés au niveau professionnel ?
    Ainsi que l’implication des entreprises locales ? Je suis très curieuse comme vous avez pu le constater :-). Très bonne continuation !

      

  3. Je suis heureuse de votre curiosité 😉

    job4U2 est une initiative privée dont je suis à l’origine. Le financemet se fait par les societés qui embauchent les cadres ( les époux ou parfois les époses) et qui souhaitent donner un maximum
    de chance de succes à la mission de ce dernier. L’enjeu est grand car dans 50% des cas la cause d’echec d’une mission d’expatriation est le mal-être du conjoint.

    Notre programme (5 phases) s’attache à gérer le changement sur les 3 dimensions affectees par l’expatriation ( organisationnelle, personnelle et professionnelle) et à pour finnalité le
    retour à l’emploi quelque soit sa forme ( job ou creation d’entreprise ou encore le caritatif, etc.). pour plus d’info je vous invite à visiter notre site http://www.job4U2.ch.

    Bon weekend et bonne continuation

    Sandrine

      

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *