Portraits de femmes

Portrait de Nadia, 31 ans, jeune créatrice d’entreprise

Nadia a créé il y a quelques mois son entreprise, Instemporel, une boutique en ligne consacrée à la décoration pour les mariages, baptêmes… Je l’avais « suivie » quelques mois avant le lancement de son site sur son blog et j’ai eu envie d’en savoir un peu plus sur elle. Surtout qu’elle a opéré une reconversion assez radicale qu’elle avait rapidement évoquée ici. Son parcours pourrait peut-être donner des idées à d’autres…


Peux-tu retracer ton parcours professionnel ?
J’ai passé un bac scientifique en 1997. Après je me suis tournée vers des études de chimie : parcours classique à la fac : deug, licence, maitrise. J’ai passé ensuite un DESS en matériaux spécialité polymères… Honnêtement, à 23 ans j’étais diplômée d’un DESS mais je ne savais pas si je voulais continuer dans la voie de la recherche… Sur les conseils d’un ami, j’ai passé des tests pour être ingénieur en informatique de gestion (alors que je n’avais jamais fait d’études informatique) dans une grande entreprise informatique, les opportunités de carrière m’ont amenée à passer les tests à Paris et après des entretiens avec la DRH, je suis entrée à Unilog en octobre 2001.

Quel a été l’élément déclencheur pour te lancer dans la création d’entreprise ? Quels étaient tes modèles à l’époque ?
Honnêtement, pendant ma carrière à Unilog, je n’ai jamais pensé à créer mon entreprise, ce n’était pas pour moi, le statut de salarié me convenait parfaitement. C’est à la naissance de mon premier enfant que l’idée a commencé à me travailler car j’avais plus de 3h00 de transports dans la journée, un boulot intéressant mais stressant et fatiguant alors l’idée d’une reconversion a commencé à me travailler : la création d’entreprise était l’une des solutions (mais pas la première) à la naissance du deuxième enfant
Mon frère a lancé une boutique sur Rouen et je crois que son parcours et sa liberté  m’ont donné envie.

 

As-tu bénéficié de soutiens (réseau, association, etc.) pour te faire accompagner et conseiller ? Quels ont été les principales bonnes surprises et les difficultés auxquelles tu ne t’attendais pas forcément dans ton parcours de créatrice d’entreprise ?
Je ne voulais surtout pas me lancer dans une activité à mon compte, quelle qu’elle soit sans un minimum de connaissances et de conseils : je me suis d’abord rendue dans une bibliothèque et pris des bouquins sur la création d’entreprise pour avoir une idée générale des différentes étapes, les avantages et les inconvénients. Je me suis aussi rendue à la CCI de Rouen et j’ai suivi des formations d’information gratuites et rencontrer des experts en compta, en gestion….. On se met aussi au courant du taux d’échec à 2, 3 et 5 ans, les chiffres font peur et poussent à réfléchir.
Après, je me suis fais accompagner par un cabinet privé Créateuo par Valérie Weill sur les différentes étapes de mon projet et de l’intégration de ce projet dans ma vie de famille et ma vie de couple. Cet accompagnement a duré 8 mois avec différentes étapes dans le montage de mon projet.
J’ai aussi regardé évidemment sur internet différents témoignages de e-commerçants.
La principale difficulté dans mon cas a été le montage de mon business plan, cette étape importante a été longue et compliquée car il fallait que je mette des chiffres sur mon projet… La belle surprise a été que mon modèle plutôt pessimiste était viable.

 

Depuis que ton site est ouvert, quelles sont tes premières grandes joies et tes premières déceptions ou frustrations ?

Depuis que le site instemporel est en ligne c’est une grande joie à chaque fois que je reçois un mail d’un client très satisfait et des produits et du service clients. Je réponds rapidement à tous les mails clients avec beaucoup de professionnalisme.  J’aime beaucoup aussi discuter de la décoration avec les clients, les conseiller est une facette de mon metier que j’aime beaucoup.
Pas de déceptions pour le moment mais des frustrations de ne pas avoir assez de temps et de bras pour mener différents projets, il y a tellement de chose que je voudrais faire pour améliorer le site mais les journées sont trop courtes…parfois il est difficile de gérer les priorités !

Es-tu satisfaite de la façon dont tu concilies vie privée et vie professionnelle ? As-tu l’impression de faire des concessions ?
Je n’ai pas encore trouvé le bon équilibre dans la conciliation de ma vie perso et pro. La chance que j’ai est que mon mari (plutôt absent lors de la mise en place du projet ) s’implique dans l’entreprise et me permet de ne pas être seule face aux problèmes. Mon enfant qui a 2 ans n’a pas encore de mode de garde régulier donc il est parfois difficile de travailler sereinement chez soi avec lui voire impossible.
L’idéal pour moi serait d’avoir un local à l’extérieur pour bien séparer les 2 aspects de ma vie…
Pas de concession, au contraire c’est mieux, je profite plus des enfants après l’ecole et le mercredi….. Parfois c’est un peu la course mais je pense qu’il me faudra 6 à 8 mois avant de trouver le bon rythme

 

J’ai vu que tu habitais en province. Est-ce un handicap ou un atout selon toi pour ton activité ? Et pour la conciliation vie privée / vie professionnelle ?
Ni l’un ni l’autre, je suis sur internet donc cela n’a pas de conséquences.
L’atout de Rouen pour plus tard : si je peux prendre un local, cela me coûtera moins cher que si j’étais en région parisienne.
L’ inconvénient : si j’étais sur Paris, je pourrais me rendre plus régulièrement chez quelques fournisseurs et je pourrais surtout avoir un show room pour ma clientèle parisienne…
Pour ma vie privée : je préfère la province, à 1h00 de Paris et à 30 minutes de la mer, c’est plutôt un avantage. En plus, j’ai toute ma famille à Rouen donc ma mère peut me garder les enfants si j’ai besoin.
Coté immobilier, j’ai une maison avec une pièce complètement à part pour travailler et stocker la marchandise alors que d’autres mompreneurs travaillent dans le salon.

 

Quels sont tes conseils, tes « trucs » pour améliorer cette conciliation ?
Pour que je sois complètement épanouie, il faudra que j’adopte un rythme de travail modulable en fonction des besoins et des contraintes de mon entreprise et de ma famille
Mon conseil est de ne pas rester seule car la solitude de l’entrepreneur existe bien. Dans mon cas je fais partie du réseau mompreneurs et je vais intégrer des réseaux locaux.

 

Comment tes enfants vivent-ils cette situation à ton avis ?
Le grand de 5 ans commence à comprendre que je ne travaille plus loin dans le train mais à la maison, il trouve cela bizarre tout de même mais ce qu’il voit c’est qu’après 16h30, je peux l’emmener au parc alors il est content !!!


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

One thought on “Portrait de Nadia, 31 ans, jeune créatrice d’entreprise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *