Diaporama Education Parents/Enfants

Lettre à une jeune mère

Les premiers pas (d’après Millet) de Vincent Van Gogh

Lettre à une jeune mère

Oui, tu vas être fatiguée (les premiers mois surtout, mais pas seulement ! les premiers mois car ton bébé ne fera pas ses nuits, et plus tard, lorsque tu attendras qu’il rentre de soirée pour pouvoir commencer ta nuit…)

Oui, tu vas douter de tes capacités

Oui, tu vas être inquiète, souvent, avec des intensités variables

Oui, tu vas parfois t’engueuler avec ton conjoint à cause de ton enfant

Oui, tu vas parfois te demander si tu vas tenir jusqu’à ses 18 ans (voire plus)

Oui, tu vas rêver d’une semaine solo ou à deux, mais sans enfants

Oui, tu vas parfois leur hurler dessus (et le regretter…)

Oui, tu feras des erreurs et tu les répéteras

Oui, tu vas te rendre compte que jongler entre vie perso et vie pro n’est pas de tout repos

Oui, tu vas te rendre compte tu es imparfaite et parfois impuissante

Oui, tu vas être parfois submergée par les choses du quotidien et par l’envie de lâcher prise

Mais…

Tu vas aussi découvrir en toi des ressources insoupçonnées de patience, d’amour, de force…cela a l’air gnangnan dit comme cela, mais c’est VRAI !

Tu vas aussi grandir avec ton enfant, donc pas de panique si tu ne sais pas tout de suite comment faire

Tu vas aussi apprendre à devenir multi-tâches et multi-casquettes, ce qui est fort utile dans la vie !

Tu vas aussi te rendre compte qu’à force de répéter, un jour, alors que tu n’y croyais plus, cela finit par rentrer !

Tu vas aussi être fière de ce que tu as réussi à transmettre. Que ce soit ton sens de l’humour, ta générosité ou ta mauvaise foi 😉

Tu vas aussi t’émerveiller de voir que de 3 kg à la naissance, parfois un peu fripés, va un jour surgir un jeune homme ou une jeune femme. Et là, tu te diras « c’est quand même dingue ce que l’on a réussi à faire ! »

Tu vas aussi te réjouir de leurs réussites et te dire au fond de toi que tu n’y es pas totalement étrangère 🙂 (bon, d’accord, peut être pas lors du spectacle de fin d’année de l’école mais le bac, déjà plus !)

Tu vas aussi, grâce à tes enfants, te faire de super copines avec qui tu pourras discuter des heures, pleurer sur ton sort et te réjouir des bonnes nouvelles

Tu vas aussi savourer la complicité que tu as nouée avec ton enfant, malgré les rebuffades de l’adolescence et les conflits inéluctables

Tu vas aussi leur apprendre à s’ouvrir au monde et à le décrypter

Et un jour apprendre à les laisser partir, loin de toi, mais avec des petits bouts de toi…

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *