J’ai rencontré hier Marc Vannesson, délégué général de Vers le Haut, un think tank (groupe de réflexion en français)  créé en 2015 et dédié aux jeunes, aux familles et à l’éducation. J’avoue humblement que je ne connaissais pas cet organisme. Il a été lancé à l’initiative des Apprentis d’Auteuil, en partenariat avec l’éditeur jeunesse Bayard et plusieurs associations et mouvements de jeunesse tels que L’Armée du salut, Les scouts musulmans de France ou encore SOS Villages d’Enfants.

Son objectif : porter un projet éducatif ambitieux pour la jeunesse, adapté aux défis du 21ème siècle.

Il publie régulièrement des rapports sur différents sujets, fait de la veille, est en contact avec de nombreux acteurs de terrain et des responsables politiques, cherche à diffuser les bonnes pratiques de l’étranger ou en France et émet régulièrement des propositions concrètes.

Par ailleurs, Marc Vannesson vient de publier Tous éducateurs et vous ? (pour une société éducatrice) aux Editions Bayard (que j’ai parcouru).

Ce think tank aimerait que soient organisés des Etats Généraux de l’Education, sur le modèle du Grenelle de l’Environnement.

Son dernier rapport est consacré au soutien à la parentalité (idées et actions pour mieux accompagner les parents dans leurs responsabilités éducatives). N’hésitez pas à le lire ! Il y a pas mal de choses intéressantes. Pour résumer, il estime que le soutien à la parentalité est insuffisant et pas à la hauteur des enjeux, alors qu’il est un levier puissant pour servir les parents et conforter leur pouvoir d’agir. Leur philosophie : les parents sont les premiers éducateurs de leurs enfants, mais pas les seuls.

Aujourd’hui, je voudrais faire un zoom sur les dispositifs qui existent déjà pour favoriser les échanges entre parents, évoqués dans ce rapport, souvent méconnus et qui, pourtant, peuvent être précieux.

  • Les Maisons des Familles : inspirées d’une expérience québecoise, les Maisons des Familles sont un dispositif de solidarité entre les familles, pour accompagner les parents, en situation de vulnérabilité économique et/ou relationnelle. La première a vu le jour à Grenoble en 2009. Une dizaine de Maisons sont aujourd’hui ouvertes en France (Le Havre, Grenoble, Marseille, Amiens, Bordeaux, Nantes…). Ce sont des lieux de partage informels entre parents, professionnels et bénévoles, sans qu’il y ait d’un côté les « sachants » (qui seraient les professionnels) et de l’autre les « apprenants » (qui seraient les parents) : l’idée est de valoriser les compétences et les savoirs de chacun pour faire face à ses difficultés. Les parents peuvent y trouver conseils, partages d’expériences, idées d’orientation, soutien, occasions de rencontre.

 

  • Clubs Parents : proposés par la Confédération syndicale des Familles dans toute la France. Réunions, soirées-débats, conférences avec des professionnels. L’accent est mis sur le partage des expériences entre parents. (je n’ai pas réussi à trouver la liste des Clubs Parents, si jamais quelqu’un l’a, je suis preneuse, pour rajouter un lien)

 

  • Les Chantiers Education : proposés par les Associations Familiales Catholiques (mais ouverts à tous, adhérents et non adhérents aux AFC, quelque soit l’origine, les convictions et les situations de chacun). Rencontres entre parents par groupe de 6 à 10 sur leurs problématiques éducatives et sur leurs « bonnes pratiques ». Les sujets sont variés : les rivalités frères-sœurs, l’articulation vie familiale-vie professionnelle, les écrans, les peurs de nos enfants, la confiance en soi, l’autonomie… Certaines séances sont animées par des professionnels. Il existe aussi des Chantiers Education spécifiques selon des besoins particuliers (parents isolés, parents ayant un enfant en situation de handicap, parents d’enfants précoces…).

 

  • Les Pâtes au beurre : des lieux d’accueil dans lesquels les parents, les enfants et les adolescents peuvent venir sans rendez-vous, gratuitement et anonymement. Dans les cuisines « Les Pâtes au beurre », ils peuvent échanger autour d’un repas, en présence de professionnels (psychologues, psychomotriciens, psychiatres). Il en existe aujourd’hui 7. L’Association a été fondée par Sophie Marinopoulos à Nantes.

 

 

 

  • Bon à savoir : la CAF via la rubrique Près de chez vous, indique par département, la liste des actions pour aider la vie des parents (lieux d’accueil enfants-parents ou de parents, les groupes de parole, les conférences, etc.). Il est également possible de faire une recherche par situation (parents de jeune enfant ou d’adolescent, d’enfant en situation de handicap ou malade…).

Si vous pensez à d’autres dispositifs ou si vous avez déjà fait partie de l’un d’entre eux, n’hésitez pas à laisser un petit commentaire et à faire part de votre expérience.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...