mariegraindeselMarie avait témoigné pour la première fois en 2014 sur En Aparté pour raconter sa nouvelle vie à Brest, après avoir vécu des années à Paris, avec son mari et leurs deux jeunes enfants. Licenciée économique d’une agence de communication, Marie avait profité de cette nouvelle page pour se reconvertir dans la formation professionnelle pour adultes, en lançant sa propre structure. En 2016, désormais bien installée, Marie était venue donner de ses nouvelles, côté pro et côté perso. La famille avait pris ses repères et son entreprise était en phase de croissance. Pour éviter cependant de se laisser happer pour son travail, elle s’était fixé quelques règles. Et en 2017 ?  Je lui laisse la parole !

Depuis ta dernière interview, comment ta situation personnelle et professionnelle a-t-elle évolué ?

Je suis toujours à la tête de mon entreprise, toujours la même, que j’ai créée il y a presque 4 ans maintenant.

Niveau perso, le même mari. Et je ne t’ai pas fait d’enfant dans le dos donc j’ai toujours deux enfants. Ils ont aujourd’hui 7 et 5 ans.

Sur le papier, donc, tout est pareil. Sauf qu’en réalité, tout est différent, et tout est encore mieux que ce que je pouvais imaginer il y a un an.

2016 a été l’Année du bouleversement (j’insiste sur le grand « A »).

J’ai tout posé à plat, travaillé intensément pour faire changer et/ou évoluer ce que je voulais voir prendre un tour plus conforme à ce que je voulais dans la vie. Ce n’était pas toujours facile, ça pouvait même être particulièrement difficile. Mais aujourd’hui je vois déjà les résultats de tout ça et j’en suis très heureuse.

Durant l’année qui vient de s’écouler, mon entreprise grossissait, et venait d’entrer dans une ère de rentabilité, enfin !

J’ai pris du temps pour recadrer mon travail. J’ai tout remis en question pour être certaine de continuer dans la direction qui était bonne pour moi : ce que j’avais envie de faire, ce que je faisais déjà et que je pouvais améliorer, à qui je voulais le proposer, et ce que je ne voulais plus ou pas faire.

C’est ce qui m’a permis de continuer à développer mon entreprise et de la faire monter aux paliers supérieurs.

Mes efforts payent de plus en plus, au propre comme au figuré. Et c’est comme une boule de neige : chaque année, les bénéfices et débouchés sont de plus en plus évidents et de plus en plus nombreux. Je refuse des choses parce que j’ai trop de demandes, Gaëlle, tu te rends compte ?!

Plus terre-à-terre :

Ça fait un an que je me verse un salaire (champagne !).

Bientôt, je me donne ma première augmentation (foie gras !).

Cela a-t-il modifié ton équilibre et ta façon de concilier ta vie perso / familiale / pro ? En mieux, en moins bien ?

Personnellement, ma vie évolue dans le même sens que professionnellement.

Pour moi, être heureuse personnellement fait partie de ce que j’entends par « réussite professionnelle ».

L’une ne peut, pour moi, se développer au détriment de l’autre. C’est parfois un numéro de jongle pas toujours assuré, voire même comique. Je passe mon temps à questionner mes choix pros pour vérifier qu’ils n’entravent pas la vision que j’ai de ce dont j’ai envie personnellement. Je prends soin de toutes les graines que j’ai semées. C’est la vie, en entier :-)

J’ai remarqué que je m’amusais beaucoup plus qu’avant aussi : davantage de sorties avec mes copines, je joue de la musique tous les jours (je joue de 4 instruments tu sais, c’est du boulot), plusieurs sorties de surf chaque semaine, etc.

Mon développement professionnel est au service de mon bonheur personnel, ça me va bien comme contrat !

As-tu des projets / des envies à court ou moyen terme ?

Dans le très court terme, je lance et diffuse de nouvelles offres qui ont bien démarré. Des choses que j’aime faire, qui fonctionnent, qui apportent de la vraie valeur concrète à ceux qui en bénéficient, et que j’ai envie de partager autour de moi. L’idée : m’amuser énormément en travaillant, et m’enrichir sans jamais m’arrêter. En argent, oui, mais au contact des gens, bien davantage. Et ce sera bien ça, mon focus de 2017.

Personnellement, je veux continuer sur cette lancée parce que je ne vais pas te mentir Gaëlle : ma vie, c’est l’éclate et je n’ai pas fini de la dévorer. En fait, je commence à peine. Et je suis gourmande.

Ici, émotion : je relis ce que j’avais répondu à cette question il y a un an et tout y correspond (c’est beau).

Je finissais notamment en te disant que je voulais voyager. Alors tu sais quoi ? Je voyage. Prochaine destination : Dublin. La suivante sera le Canada.

Et qui sait, la prochaine fois que je répondrai à tes questions ça sera peut-être effectivement depuis New-York.

(Vous pouvez retrouver Marie sur son blog).

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...