Depuis 2009, je publie chaque année « Mes 10 meilleurs romans lus durant l’année ». Ne changeons donc pas les bonnes habitudes et voici mon top 10 de l’année 2016. Cette année, j’ai lu environ 80 livres (romans et essais confondus). Pour rappel, mes coups de cœur ne sont pas forcément des livres parus en 2016.

Mes 10 meilleurs romans lus en 2016 (par ordre alphabétique)

grossirleciel Grossir le ciel de Franck Bouysse (un roman qui se déroule dans les Cévennes, avec des personnages taiseux, rudes, entourés d’une nature froide, mais derrière ces silences, se cachent des secrets familiaux bien lourds).

Le_Coeur_du_Pelican Le cœur du pélican de Céline Coulon (j’avais déjà beaucoup aimé Le Roi n’a pas sommeil de cette auteur très jeune. Ce roman touchant parle de gloire et de chute, de sport et de souffrance, du temps qui passe, souvent cruel).

unchevalentredansunbar Un cheval entre dans un bar de David Grossmann (un auteur que j’aime beaucoup, un livre doux-amer, subtil et sensible. Le début est un peu difficile mais cela vaut le coup d’entrer dans ce livre)

enmer En mer de Toine Heijmans (un huis clos en pleine mer très prenant)

lapetitefemelle La petite femelle de Philippe Jaenada (un livre passionnant sur l’histoire de Pauline Dubuisson, agrémenté des fameuses digressions de l’auteur. Se dévore).

troisjoursetunevie Trois jours et une vie de Pierre Lemaître (un roman noir, parfaitement maîtrisé)

larchipelduneautrevie L’archipel d’une autre vie d’Andreï Makine (un roman âpre d’aventures et de passion qui se déroule aux confins de la Sibérie)

Incendies Incendies de Wajdi Mouawad (un livre tragique sur l’identité, très fort)

sablemouvant Sable mouvant d’Henning Mankell (à l’annonce de son cancer, l’auteur décide de se « promener » dans son passé. Émouvant et dense)

invisiblesouslalumiere Invisible sous la lumière de Carrie Snyder (ce roman retrace le destin tourmenté d’Aganetha Smart, championne de course à pied dans les années 20 an Canada. A priori pas mon sujet de prédilection et pourtant, j’ai beaucoup aimé).

Côtés polars, voici mon trio de tête : Des nœuds d’acier de Sandrine Collette, Pandemia de Franck Thilliez, Sacrifices de Pierre Lemaître

Côté essai, un qui est vraiment sorti du lot : L’homme nu de Marc Dugain et Christophe Labbé (sur la dictature invisible du numérique et sur les dérives possibles)

J’attends les vôtres avec plaisir !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...