Que deviennent-elles (ils) ?

Parcours au fil du temps : Lucie

IMG_20140507_232309Lucie avait témoigné la première fois sur En Aparté en 2008 (le 3ème témoignage). Elle était alors salariée au sein d’une grande association professionnelle. Puis en 2010, elle avait pris son envol comme consultante en gestion de projets handicap. Enfin, en 2013, Lucie nous confiait que son activité professionnelle se développait bien et qu’elle appréciait la façon dont elle conciliait sa vie perso et sa vie pro. Elle évoquait également un désir d’enfant avec son compagnon. Et voici, de ses nouvelles toute fraîches ! 🙂

« Depuis 2013, mon activité de consultante indépendante a bien évolué et je me suis bien installée dans le métier.
Mes activités principales sont l’organisation de l’ensemble de l’ingénierie du Prix OCIRP Acteurs économiques & Handicap, le développement du salon Handi2day (www.handi2day.fr) que j’ai co-créé en avril 2011 avec Tcherno Baldé, DG de Job2day et Nicolas Bissardon, responsable du site Handicap.fr et enfin la conduite de missions de conseil dans plusieurs entreprises qui ont une politique volontariste en matière d’intégration du Handicap.
Je suis également toujours très impliquée au sein de l’association Clubhouse France qui oeuvre pour l’insertion sociale et professionnelles des personnes fragilisées par un trouble psychique (www.clubhousefrance.org).

Mais la grande nouveauté cette année, c’est que j’attends mon premier enfant qui doit arriver fin septembre. Evénement assez magique puisque mon mari et moi avions prévu de suivre un protocole de PMA et je me donnais un an pour tenter l’aventure. Nous souhaitions vraiment vivre le bonheur d’élever un enfant mais en même temps, nous pouvions aussi concevoir une vie sans. De mon côté, je ne souhaitais pas m' »acharner » et j’étais convaincue que, n’étant pas stérile, si je devais devenir mère, la vie ferait bien les choses.
Et c’est ce qui est arrivé ! Cette grossesse reste tout de même miraculeuse et je la prends comme un vrai cadeau de la vie. Mon mari est sur un nuage et nous préparons activement l’arrivée de notre enfant.

Je ne me fais pas trop de soucis sur l’organisation vie pro/vie perso. Finalement, ma situation d’aujourd’hui est bien plus propice à construire cette nouvelle vie que lorsque j’étais salariée. Mon environnement professionnel est extrêmement bienveillant, mes clients et partenaires sont aux petits soins, c’est un immense privilège. J’ai eu beaucoup de travail les 4 premiers mois de l’année mais j’ai réussi à trouver des plages de repos et à gérer les petits tracas de début de grossesse. Le mois de mai a été un peu plus calme, j’en ai profité pour gérer les formalités administratives diverses et variées : inscription à la maternité, dossier de demande de garde, RSI, CAF, etc.
Je suis d’ailleurs assez positivement surprise de ce que propose le RSI pour les mamans indépendantes.
Ma meilleure amie, maman de 3 enfants, me drive pour tous les aspects logistiques : il faut penser à tellement de choses pour l’arrivée du bébé !

J’ai donc prévu de m’arrêter du mois d’août jusqu’à la mi-décembre. Je stresse un peu de ne pas trouver de mode de garde mais je garde confiance. Ma situation financière me permet de ne pas trop angoisser par rapport à la baisse d’activité évidente de la fin d’année et c’est un gros poids en moins. Mon mari a prévu de prendre son congé paternité auquel il a aussi droit en tant que chef d’entreprise ! Je suis super heureuse (et rassurée 🙂 de pouvoir partager avec lui les premiers jours de la vie de notre enfant.

Nous souhaitons toujours partir dans Les Landes, et même encore plus aujourd’hui ! Je ne peux pas envisager d’élever mon enfant dans le béton et la pollution !

Ce sera alors une nouvelle aventure, une nouvelle organisation que je ne manquerai pas de vous raconter ! »

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *