Métier

Carène, responsable de formation

DSC_1555_pp-1-4Reprise de la rubrique Métier avec la présentation du métier de responsable de formation avec Carène, 33 ans, 2 enfants. Merci à elle pour cet échange réalisé par téléphone !

Quel parcours avez-vous suivi pour exercer le métier qui est le vôtre aujourd’hui ?

Après mon bac, j’ai suivi des études de droit. J’ai choisi une spécialisation en droit de la santé, un droit au carrefour de l’humain et de l’éthique, ce qui est passionnant. J’ai sans doute été influencée par ma mère qui est cadre de santé. Je voulais me diriger vers l’enseignement et la formation, mais le monde du droit un peu cruel car pour les juristes, le droit de la santé n’est pas du droit. J’ai alors décidé de former des soignants et non pas des juristes.

Pendant 2 ans, au sein d’un organisme de formation, j’ai été formatrice auprès des soignants dans le cadre de leur formation continue (droits des patients, responsabilité juridique, bientraitance…) ainsi qu’auprès des étudiants sages-femmes et infirmiers dans le cadre de leur formation initiale. En 2005, on m’a proposé un poste de responsable de formation.

Lorsqu’un établissement m’appelle avec un besoin précis de formation, je monte un programme (c’est la partie ingénierie pédagogique), je trouve le formateur, puis je leur présente. Par exemple, ce matin, j’ai eu une demande pour une formation sur l’hypnose pour des aides-soignants.

Je couvre une zone géographique, Nord-Pas-de-Calais, Picardie, Ile de France, Champagne Ardennes, mais je suis basée sur Amiens.

Je suis également en charge de l’évaluation des formateurs, et de faire de la prospection commerciale.

En plus de cette activité, j’écris pour des revues professionnelles juridiques.

Qu’est-ce qui vous plait le plus dans ce métier ? Et le moins ?

J’aime tout particulièrement construire des programmes de formation, surtout lorsqu’il s’agit d’un nouveau sujet.
Je suis également satisfaite lorsque j’arrive à le vendre !

J’ai également gardé une activité de formatrice pour des sages-femmes car j’aime ça.

Globalement, j’aime beaucoup ce que je fais.

Concernant les moins, je dirais  peut-être la gestion des impondérables du formateur.

Est-ce que le fait d’être une femme a été plutôt un atout, un handicap ou ni l’un ni l’autre durant votre vie professionnelle ?

Je ne crois pas que cela ait eu un impact.

Lors d’un entretien, j’ai eu le droit à la question « avez-vous l’intention d’avoir des enfants ? », mais cela n’a pas été un obstacle à mon recrutement.

Par ailleurs, le milieu de la formation est plutôt féminisée. Au sein de l’organisme pour lequel je travaille, il y a autant de responsables femmes que hommes. Il n’y a par exemple aucun problème de différence de salaires.

En terme de conciliation vie pro / vie perso, estimez-vous que votre métier facilite plutôt les choses ou pas ?

Globalement, je suis satisfaite de mon équilibre vie pro / vie perso.

J’ai la chance de travailler en télétravail. J’ai une pièce chez moi que j’ai aménagée en bureau. Cela me convient très bien – je suis plutôt casanière, et me permet de bien m’organiser pour m’occuper de mes 2 enfants -6 ans et 2 ans et demi. J’aime travailler de façon autonome, ce qui n’est pas forcément le cas de tout le monde.

Je travaille en gros de 9h à 18h. Je suis parfois en rendez-vous à l’extérieur, de façon très inégale selon les périodes de l’année. Et une fois par mois, je me rends au siège de mon entreprise.

En plus de mon activité professionnelle et de ma vie familiale, un blog (www.desmotsetmoi.fr) est venu s’ajouter à tout cela il y a quelques mois ! L’envie d’écrire était très ancienne et j’ai longtemps rêvé d’être écrivain. Publier un roman est mon rêve ultime ! Ce blog me permet d’assouvir ma passion, à travers des billets d’humeur et des nouvelles.

Vous pouvez retrouver les métiers précédemment présentés (libraire, huissier de justice, professeur de maths, avocate) dans la rubrique Métier. Et si jamais vous avez envie de présenter le vôtre, n’hésitez pas à me contacter !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

One thought on “Carène, responsable de formation”

  1. Je vois que cette personne fait du télétravail. je pense qu’aujourd’hui il faut inciter les présidents d’entreprises à nous faire confiance et à nous laisser travailler en homeoffice. La productivité en peut que être accrue.

      

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *