Humour

Parents, mode d’emploi

pmegalerie4800x468-335531Depuis le 4 novembre, une nouvelle mini-série, Parents, mode d’emploi, est diffusée sur France 2 à 19h45 du lundi au vendredi (ou en replay). Elle dépeint le quotidien d’une famille composée des deux parents quadragénaires et de leurs trois enfants de 8, 12 et 16 ans (qu’on ne voit que de dos). Je l’ai découverte grâce à Caroline qui y participe en temps que scénariste (allez lire le billet où elle raconte la première diffusion !). Une série qui traite d’une manière légère et humoristique des difficultés d’être parent et des relations de couple. Ces parents sont attachants, de bonne volonté, parfois un peu dépassés.

Dans ce programme, la parentalité est abordée sous l’angle de l’humour (« être parent, c’est pas simple, donc autant en rire »). Avec plus ou moins de succès, selon les sketches, à mon avis. Mais la parentalité est également l’objet de tout un « marché » beaucoup plus sérieux. Je pense ainsi aux écoles de parents, au développement du coaching parental (exemple ici ou ici), aux conférences proposées aux salariés autour de la parentalité dans le cadre de l’entreprise (lire par exemple cet article qui évoque l’activité de Parenting Conseil), à l’émission Super Nanny qui est de retour sur deux chaînes de télévision (les Nannies et Super Nanny), à  la parution d’un rapport intitulé « Aider les parents à être parents » par le Conseil d’analyse stratégique, à la mise en place des Réseaux d’Ecoute, d’Appui et d’Accompagnement des Parents, sans oublier les livres, les articles, les émissions consacrés à ces sujets telles que Les Maternelles.

Qu’est-ce que cela signifie ?

Qu’être parent est de plus en plus difficile ? Que les parents ressentent le besoin d’être aidés/soutenus/conseillés dans leur fonction de parent ? Que les parents culpabilisent, se sentent dépassés, voudraient faire mieux et plus ? Qu’ils ne savent plus où placer le curseur de l’autorité ? Que parfois le burn out (souvent maternel) guette ?  Que les nouvelles configurations familiales rendent plus complexe le fait d’être parent (mères ou pères isolées, familles recomposées, etc.) ? Que le soutien des grands-parents se fait plus distant ? Que les rôles parentaux ne sont plus aussi clairement identifiés qu’avant  et que cela déstabilise ? Que les conseils d’experts, parfois contradictoires, créent davantage d’angoisse et de questions qu’autre chose ? Que la pression par rapport à la réussite des enfants est de plus en plus forte ? Que les parents manquent de temps avec leurs enfants ?

Sans doute un peu tout cela…

« Dans les familles traditionnelles, il y avait quantité de réponses et peu de questions, dans les familles contemporaines, il n’y a pas de réponses aux innombrables questions » écrit Pierre Henri-Tavoillot dans un article du magazine L’école des parents.

A l’heure où de plus en plus de couples sont bi-actifs, parfois avec des horaires lourds ou décalés, parfois séparés géographiquement pour des raisons professionnelles, où le travail tend à prendre de plus en plus de place (temporellement et psychologiquement), l’éducation devient plus compliquée. Comment trouver le temps et l’énergie d’éduquer ? Comment concilier une vie professionnelle prenante et son rôle de parent ? Sans oublier les facteurs externes tels que les sollicitations permanentes de la société de consommation ou l’explosion des écrans, des réseaux sociaux, face auxquels il n’est pas toujours évident de se positionner.  Comment éduquer dans un monde hyper-connecté ?

Beaucoup de questions, de difficultés, voire de conflits…

Et bien sûr pas de mode d’emploi miracle :-), pour ma part, quelques principes et lignes directrices que l’on tente de suivre, avec plus ou moins de succès d’ailleurs !

Alors parfois, regarder un épisode de Parents mode d’emploi, un sketch de Florence Foresti ou le spectacle d’Olivia Moore fait du bien !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

2 thoughts on “Parents, mode d’emploi”

  1. Bonjour Gaëlle



    J’aime ce sujet de post ! Pour ma part je me demande pourquoi la littérature – médias, blogs et émissions télé est très riche en ce qui concerne la petite enfance, mais beaucoup plus floue ensuite. Ou bien plutôt change totalement de ton.



    On passe des blogs marrants, des sketchs hilarants (L’accouchement de Florence Foresti est un incontournable) à une littérature beaucoup plus rébarbative : entrez dans l’adolescence et oubliez toute envie de rire car vous allez devoir guider votre enfant dans un labyrinthe dont il pourrait ne pas sortir vivant : la drogue, les dangers d’iNternet, les mauvais résultats scolaires, la violence, la prostitution et que sais- je ?



    Je ne comprends pas pourquoi on perd tout humour, toute tendresse dès que ses enfants ont du poil aux pattes.

    Moi, mère de 4 enfants, je m’émerveille chaque jour de ce que m’apprennent mes enfants et surtout j’essaie de me faire confiance. Comme tu le dis, quelques règles de conduites claires, des moments passés ensemble pour ne pas perdre le fil et surtout surtout l’enthousiasme de voir ces petits bouts devenir des grands machins

    A ce titre, Parents Mode d’emploi est une respiration bienvenue

    Pour ma part, j’ai une tendresse particulière pour Fais pas ci, pas fais pas ça, qui au milieu de sa potacherie met au jour des situations vraiment étonnamment réalistes avec un ton et un traitement bien vu et j’aimerais beaucoup rencontrer ses scénaristes !

      

  2. Il est souvent difficile d’être certains d’agir de la bonne façon. Nous grandissons avec notre propre bagage, héritage de l’éducation que nous avons reçu de nos parents mais aussi avec une société qui évolue. Là où les fessées étaient un instrument éducatif pour certains il y a quelques années, certains chercheront d’autres façons de faire.

    Souvent moins présents au quotidien car pris par le rythme du travail, les parents d’aujourd’hui profitent sans doute moins de leurs enfants et les caractères « difficiles » de certains enfants en manque de présence parentale se justifient par certains par le « manque de gifles », ce qui va bien sûr culpabiliser les parents et ne sera pas vrai pour autant…

    Je n’ai pas encore eu le plaisir de voir cette série mais vous m’avez donné envie de la découvrir! Merci ! 🙂

      

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *