Que deviennent-elles (ils) ?

Parcours au fil du temps : Lisa

1bb1ae7Aujourd’hui, c’est Lisa qui donne de ses nouvelles pour la rubrique Parcours du fil du temps, 1 an après.

Lisa, 3 enfants, professeur de français pendant des années a effectué un virage professionnel en devenant documentaliste dans le Nord de la France. Elle avait témoigné en 2012 pour la première fois pour évoquer notamment son parcours de reconversion.

« Ma situation professionnelle s’est stabilisée, plus qu’elle n’a évolué. Je suis titulaire de mon poste de professeur-documentaliste dans un Lycée professionnel du nord d’Amiens. J’ai pu petit à petit nouer des liens avec des collègues avec qui je travaille désormais régulièrement, et mettre sur pied des projets culturels divers à direction des élèves. Néanmoins, le fait qu’il s’agisse d’un LP me pose parfois problème : les élèves sont souvent en stage, donc absents, et il arrive que je me sente désoeuvrée et pas vraiment utile. J’avoue que cela me questionne et que je me pose la question d’une mutation pour changer de type d’établissement.

Ma reconversion est allée de pair avec une séparation sur le plan personnel. J’ai eu l’impression de traverser une totale remise en question de ce que je suis. Peut-être est-ce lié à l’approche de la quarantaine, à l’envie de retrouver un second souffle. Je ne sais pas. Beaucoup de choses sont encore en cours pour moi. C’est un cheminement assez long. Il est trop tôt pour faire un bilan je crois. En revanche, ce que je peux dire, c’est que ce changement de métier m’a permis d’avoir davantage de temps pour moi, pour m’occuper de mes enfants, pour me consacrer à des choses qui me font de bien, pour écrire aussi. Cela me donne l’envie de développer des projets plus personnels, sans lien avec mon métier d’ailleurs. Et ça c’est positif.

Dans un an ou deux, je ne sais pas si un changement aura eu lieu. Eventuellement une mutation vers un autre établissement, mais le système est assez bloqué dans mon académie et, mes enfants étant encore jeunes, je ne souhaite pas être nommée trop loin de mon domicile et devoir faire de la route.

Cependant, je réfléchis déjà à une autre reconversion. J’ai été 12 ans prof de lettres, je pense être une dizaine d’années professeure-documentaliste, mais après je reviendrai bien à l’enseignement de la langue, car cela me manque. Or, je ne peux plus enseigner les lettres en tant que tel, car j’ai du abandonner mon concours lors de ma reconversion, c’était la condition et je la trouve bien contraignante et douloureuse à prendre. Je tenterais bien une formation en FLE (français langue étrangère) pour enseigner le français aux personnes entrant sur le territoire, adultes ou enfants. C’est quelque chose qui me plairait et qui me permettrait aussi d’associer mes convictions sociales et humanistes, dans une démarche, non pas politique, mais citoyenne. Je souhaite vraiment apporter quelque chose aux personnes avec lesquelles je travaille et parfois, mais parfois seulement, je n’en ai pas l’impression avec mon poste actuel. C’est donc cela vers lequel je tends.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

3 thoughts on “Parcours au fil du temps : Lisa

  1. Merci !
    En effet c’est souvent en traversant des « épreuves » que l’on apprend à mieux se connaître et à découvrir quelles sont nos aspirations profondes, celles qui nous tiennent « vraiment » à coeur.

    Bon courage en tout cas !

      

  2. Merci Lisa et Gaëlle pour ce témoignage qui me parle beaucoup.
    Je suis un peu une « revenante » sur En Aparté (Gaëlle, tu te rappelles), et je suis moi-même en train de songer à une reconversion avant quarante ans, après un départ négocié de mon ancien poste dans lequel je ne me retrouvais plus du tout (du tout), et actuellement le début d’un bilan de compétences.
    On évolue, on apprend à mieux se connaître, on rencontre des épreuves, et cela peut nous amener à remettre en question notre job…. Merci de Gaëlle de montrer que l’on n’est pas seul dans ce cas, et merci Lisa pour ce témoignage, je sais aussi ce qu’est la remise en question ! C’est une démarche courageuse 🙂

      

  3. @ Centrino : merci pour ton commentaire avec lequel je suis complètement d’accord. Même si les épreuves sont douloureuses, elles sont parfois un moyen d’évoluer pour être davantage en harmonie avec soi-même…


    @ Anne-So : quel plaisir de te revoir ici !!!! et d’avoir de tes nouvelles, même succinctes. Tu sais que si tu souhaites témoigner plus longuement, tu es plus que la bienvenue !

      

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *