Métro/Boulot/Perso

Sophie répond au quizz Métro/Boulot/Perso

Sophie, 40 ans, rédactrice/journaliste web freelance, mère de 2 enfants, répond au questionnaire Métro/Boulot/Perso. Elle tient également un blog, Tout à l’ego. Un grand merci à elle !

Le moment de la journée où cela coince le plus ?

19h, l’heure du crime, entre les bains à donner, le dîner à préparer et la poésie à réviser. Bizarrement c’est toujours l’heure que choisissent les clients ou la DRH (du temps où j’étais salariée) pour m’appeler. En général, je m’enferme dans la cuisine et c’est bien évidemment à ce moment-là que les enfants s’entretuent, s’ouvrent la lèvre (véridique) ou tambourinent à la porte.

Quelle est votre recette favorite pour le dîner familial lorsque vous rentrez du travail un peu sur les rotules ?

Une soupe maison que j’ai toujours en réserve dans le congélateur avec un bon plateau de fromages

Quelle est la tâche que vous délégueriez aisément, sans culpabilité, si vous le pouviez ?

Les repas, sans hésitation. Même si j’adore cuisiner, le quotidien devient vite usant.

Avez-vous une personne (connue ou non) qui vous inspire en terme de conciliation ?

Ma copine Sophie F., rédactrice freelance comme moi, mère de 4 enfants qui arrive à tout gérer, avec un optimisme qui force l’admiration

Votre définition de la conciliation en 1 mot ?

Grand écart (mince c’est 2 mots !)

La chose que vous aimeriez que votre conjoint(e) prenne davantage en charge ?

Les sorties avec la classe, les visites chez le pédiatre.

La chose qu’heureusement votre conjoint a déjà pris en charge ?

Quand il est là, il est là à 100%. Il joue des heures avec les enfants, les emmène au square (choses que je déteste faire), donne le bain, les couche, leur lit les histoires. Quand j’ai eu un gros baby blues, il a entièrement pris le relais, même la nuit.

La chose que vous aimeriez que votre entreprise propose pour mieux concilier ? (si vous êtes indépendante, la chose dans votre activité qui vous aiderait à mieux concilier)

Arriver à décrocher davantage. L’inconvénient d’être freelance c’est que l’on n’est jamais complètement en vacances ou en week-end. On ne peut s’empêcher de vérifier ses mails, chercher des idées d’articles, prendre la température de l’actualité sur Twitter.

Votre petit plaisir perso ?

Les déjeuners avec les copines

Votre petit plaisir pro ?

Voir progressivement ce qui n’était à la base qu’une idée floue se construire sous mes yeux pour devenir un article. Un petit miracle qui m’émeut toujours.

Une activité familiale à laquelle vous êtes très attaché(e)

La visite chez les parents/beaux-parents. Je vais passer pour une extra-terrestre mais voir mes enfants tisser des liens avec leurs grands-parents, rire avec eux, est pour moi une source de satisfaction incroyable. Si je ne devais transmettre que 2 choses à mes enfants, ce serait des racines et des ailes. Alors, en attendant qu’ils ne s’envolent, j’essaye de leur donner le sens de la famille.

Une qualité/compétence que vous avez développée grâce à votre travail, utile dans votre vie perso ?

La curiosité. Je suis toujours en veille permanente, ce qui permet à mes enfants de voir les dernières pièces de théâtre, les expos intéressantes ou m’aide à leur dénicher le livre qu’ils adoreront.

Une qualité/compétence que vous avez développé grâce à votre vie perso/familiale, utile dans votre vie pro ?

La négociation. A force de négocier avec les enfants l’heure du coucher, la durée d’utilisation de la tablette ou de la télé et le nombre de bonbons, je sais un peu mieux m’affirmer auprès de mes clients !

Avez-vous le sentiment de renoncer à quelque chose : dans votre vie pro/dans votre vie perso ?

En tant que freelance ayant connu 15 ans de salariat, le manque de vie sociale me pèse parfois, les discussions matinales autour de la machine à café par exemple. Du coup, j’essaye de m’organiser régulièrement des déjeuners avec des copines, une vraie bouffée d’oxygène.

Un site Internet (ou une appli) dont vous ne vous passeriez plus pour vous faciliter la vie ?

Sans hésiter, Twitter. Outil de veille indispensable, il m’a ouvert beaucoup de portes professionnelles et m’a fait rencontrer plein de gens passionnants.

Vous pourriez survivre combien de temps sans votre smartphone/sans internet ?

La question qui tue ! J’avoue, j’ai beaucoup de mal à déconnecter, à tel point que mes enfants me disent régulièrement « Maman lâche ce téléphone ! »

De 0 (pas du tout satisfait) à 10 (tout à fait satisfaite), quelle note donneriez-vous à votre façon de concilier vie pro et vie perso ?

8. Je fais un métier passionnant (même si je n’ai pas encore trouvé le moyen pour gagner autant que lorsque j’étais salariée), j’ai la liberté de choisir les clients et je suis là à 16h30 à la sortie de l’école.

Dans les moments de tempête pro ou perso, quelle est votre recette miracle pour vous aider à reprendre pied ?

Respirer par le ventre, aller me défouler à un cours de zumba puis dévaliser une librairie.

Une devise/une phrase fétiche/une citation pour terminer ?

Le bonheur ça ne se trouve pas en lingots mais en petite monnaie

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

One thought on “Sophie répond au quizz Métro/Boulot/Perso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *