Que deviennent-elles (ils) ?

Parcours au fil du temps : Nicolas

Nicolas_Basso_MetyceaC’est au tour de Nicolas de donner de ses nouvelles dans le cadre de la rubrique Parcours au fil du temps. Nicolas, co-fondateur et gérant d’une société dans le web à Toulon  avait témoigné pour la première fois en 2008 puis une seconde fois en 2010. Voici des nouvelles toutes fraîches ! Un grand merci à lui !

Depuis ton dernier témoignage sur En aparté, ta situation personnelle et professionnelle a-t-elle évolué ?

Avant de répondre à cette question, j’ai bien entendu repris les réponses formulées en 2008 et en 2010. Comme la fois précédente, 3 nouvelles années s’étaient donc écoulées avec cette nouvelle réponse. Et comme toujours, la vie a apporté son lot de changements :

  • – sur le plan professionnel : Metycea aura passé le cap symbolique des 5 ans. L’entreprise, implantée dans le Var, défend au quotidien son positionnement d’agence web : la qualité dans le web ! Nous avons réalisé plus de 100 projets et constitué pour cela une équipe fidèle de 7 personnes mobilisées autour de valeurs fidèles à l’origine : l’expertise, la transparence et la liberté.
  • – sur le plan personnel : j’ai eu le plaisir d’être papa une seconde fois avec l’arrivée d’Anaïs. Mes deux filles fêteront donc ce mois-ci leurs anniversaires respectifs : 1 et 5 ans. Avec la maman et cette petite famille, nous menons une vie « dynamique » dans notre petite ville de Six Fours Les Plages.

Ton équilibre vie personnelle / vie professionnelle a-t-il été modifié ? En bien ou en moins bien ?

Cette question de l’équilibre vie perso / vie pro est souvent au centre de mes réflexions. Plus que d’habitude, j’ai l’impression personnelle d’une « perte de repères » de la part des entrepreneurs. Pour ma part, ces 6 années d’entrepreneuriat auront profondément modifié le rythme de ma vie : un sentiment d’accélération et une tension quasi perpétuelle dominent souvent mes semaines.

La famille reste une ancre dans ce tumulte entrepreneurial et je regrette souvent de ne pouvoir plus en profiter.

Actuellement, j’ai l’assurance de voir ma grande fille tous les matins puisque nous nous sommes organisés ainsi pour le dépôt à l’école. En revanche, les soirées sont souvent solitaires et je rentre à l’heure où mes filles dorment déjà.

Cette situation est aussi une source de motivation au quotidien et me donne l’énergie de vouloir développer Metycea pour paradoxalement m’en libérer un peu plus.

J’ai écrit un billet en début d’année à ce sujet en comparant l’entrepreneur au mythe de Sisyphe et je n’ai pas beaucoup changé d’opinion dessus : l’entrepreneuriat reste un défi quotidien. Un sprint dans une course de fond. Et il est ce qui donne du sens au final.

Et dans 1 ou 2 an, comment te vois-tu ? Quel équilibre aimerais-tu bien atteindre ?

Je désire une entreprise plus mature. Moins dans le quotidien sans doute. Innovante mais stable.

Une vision qui va de pair avec la sortie de la phase « création » de l’entreprise et l’entrée dans une phase plus « gestion » dont je ne pensais pas en 2007 apprécier les contours.

Metycea a sa place dans ma vie mais je dois m’efforcer à ce que ma vie ne se résume pas à Metycea. Ce sera tout le défi des prochaines années.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *