Dictionnaire

R comme Réussir

Après C comme Culpabilité, voici une nouvelle définition du dictionnaire collaboratif de la conciliation vie privée / vie pro. Il s’agit de R comme Réussir, rédigé par Isabelle Fontaine, journaliste freelance, maman de 3 enfants et auteur de Devenir mère et Réussir sa vie professionnelle (éditions Leduc). Un grand merci à elle !

 

R comme Réussir

« Ah oui, c’est vrai, aujourd’hui, elles veulent tout réussir ! » me lança un jour, agacé, le mari d’une amie alors que nous échangions sur les difficultés de conciliation vie privée/vie pro. La remarque me laissa sans voix. La trentaine, père d’un adorable petit garçon, freelance fantasque et créatif dont la compagne brille dans les hautes sphères du marketing, sa réaction me ramena d’un coup à une cruelle réalité : maternité ou carrière, les femmes sont encore, dans bien des esprits, acculées à choisir. Une position à mille lieues de ce que veut une génération entière : montrer que c’est possible. Tout réussir. Notre vie professionnelle, ET notre vie de mère, ET notre vie de femme, ET notre vie de compagne, ET toutes nos autres vies. Réussir ne veut pas nécessairement dire casser la baraque ou avoir les dents qui rayent le parquet des autres.

Réussir, qui est à la fois personnel et universel, c’est  s’épanouir, laisser s’exprimer toutes les facettes de ce que, chacunes, dans nos diversités, nous sommes. Réussir, c’est refuser de renoncer à une partie de soi-même, ne pas se découper en tranches, sous prétexte que « c’est comme ça ». C’est vrai, c’est un challenge, surtout dans une société en cours d’adaptation à ce nouveau paradigme. Car les choses changent, bougent, avancent, se renouvellent… Soyons donc optimistes, mais vigilantes. Veillons que cette ambition qui nous anime ne se transforme pas en boulet. Dans la Réussite, si l’on n’y prend garde, il y a de la Pression et de la Culpabilité. Pression d’être au top. Culpabilité de ne pas être au top. Pour y échapper, explorons les chemins de traverse : cultivons la Voie du Milieu chère aux Orientaux. Réussir tout, d’accord, mais pas tout en même temps. Osons pratiquer l’alternance, mettre le cap sur l’un, puis sur l’autre, puis y revenir. Réussir par cycles, par cercles concentriques. « Mes quatre enfants ont ralenti ma carrière, ils ne l’ont pas arrêtée », me confiait un jour une maman avocate, enceinte de 7 mois de son cinquième. Et d’ajouter, rayonnante : « Ils savent que mon travail est vital pour moi. C’est ce qui m’élève, ce qui me porte ».

Isabelle Fontaine

N’hésitez pas à rejoindre ce projet collaboratif en choisissant vous aussi un mot (cf. le billet récapitulatif)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *