Lu pour vous

« Pouvoir(e)s, les nouveaux équilibres femmes-hommes »

Je viens de lire « Pouvoir(e)s – Les nouveaux équilibres femmes-hommes » (éditions Eyrolles, 22 euros) coordonné par Sophie Bramly et Armelle Carminati-Rabasse (avec la participation de Fatma Bouvet de la Maisonneuve, Emmanuelle Gagliardi, Serge Hefez, Hélène Darroze…et d’autres encore). Toutes ces personnalités sont membres du think tank L’Observatoire des Futur(e)s lancé en juin 2010 qui a pour objet « de réfléchir à la mutation du genre féminin ainsi qu’à son incidence sur la société française à venir ».

L’objectif de ce livre pluriel et pluridisciplinaire est de voir « comment se partage aujourd’hui le pouvoir entre les femmes et les hommes », que ce soit dans la sphère privée, professionnelle ou publique (chacune de ces sphères correspondant à un chapitre). L’ouvrage alterne interviews, conversations et réflexions entre des chefs d’entreprise, des intellectuels, des chercheurs, des praticiens, etc.

Ce que j’ai pensé de « Pouvoir(e)s :

Je suis partagée.

Par certains aspects, j’ai trouvé cette lecture stimulante car il livre des réfléxions intéressantes et des témoignages riches. Je pense notamment aux chapitres sur « La transmission intergénérationnelle, clé de la réussite ? » ou «  »Conquête et exercice du pouvoir », à l’interview croisée entre Sophie de Menton (chef d’entreprise, présidente d’Ethic) et sa fille Alexia Delrieu (auteur de livres pour enfants), ou encore celui entre Pierre Hermé (on ne présente pas le célèbre pâtissier…) et Hélène Darroze (…ni non plus la femme chef, 2 étoiles au Guide Michelin), le chapitre sur les femmes et les mathématiques, « le prix du pouvoir : la santé qu’on y laisse » rédigé par Fatma Bouvet de la Maisonneuve (qui avait écrit une chronique pour En aparté l’été dernier et qui a publié Le choix des femmes).

Mais certaines parties m’ont moins intéressée ou m’ont laissée perplexe, voire en désaccord. J’aurais notamment aimé voir aborder d’autres problématiques dans les parties sur la sphère privée ou publique. Et surtout la théorie du genre (gender studies), « au coeur de l’avenir des sexes », me dérange. D’ailleurs, le livre oscille, me semble-t-il, selon les chapitres, entre valoriser les différences entre hommes et femmes (il évoque à un moment les valeurs féminines dans la sphère professionnelle) et gommer ces différences. Mais ceci est bien évidemment strictement personnel…

Pour conclure, je dirais que Pouvoir(e)s est un essai inégal, avec des passages intéressants, d’autres moins et quelques lacunes. Si vous l’avez lu, votre avis m’intéresse !

 

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

One thought on “« Pouvoir(e)s, les nouveaux équilibres femmes-hommes »

  1. Salut, merci pour cet article car j’avais vu ce livre dans un rayon .. !

    Le débat homme /femme est enrichissant mais à la fois porteur d’opinions très variés.. Mais je pense que j’irai quand même acheter le livre

      

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *