Lu pour vous

Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates

Au-delà de son titre mystérieux et savoureux, de sa couverture très réussie, voici un livre attachant, gai et agréable à lire. Il a été rédigée par deux femmes, américaines, Mary Ann Shaffer, ancienne bibliothécaire et libraire (décédée en 2008) et sa nièce Annie Barrows (également auteur de livres pour enfants).

L’histoire se déroule entre Londres et l’île de Guernesey, au lendemain de la seconde guerre mondiale, en 1946. Juliet, jeune chroniqueuse et écrivaine londonienne, est en panne d’inspiration pour le prochain sujet de son roman.

Un jour, elle reçoit la lettre d’un inconnu, natif de Guernesey, avec lequel elle va régulièrement échanger. Elle découvre alors son monde et celui de ses amis – un monde insoupçonné, délicieusement excentrique. Celui d’un club de lecture créé pendant la guerre pour échapper aux foudres d’une patrouille allemande un soir où, bravant le couvre-feu, ses membres venaient de déguster un cochon grillé et une tourte aux épluchures de patates… – délices bien évidemment strictement prohibés par l’occupant.

Alors que Le Times lui commande une série d’articles sur « les vertus pratiques, morales et philosophiques de la lecture », Juliet décide d’en savoir plus sur ce cercle littéraire en se rendant sur place. Elle va progressivement s’attacher à ses membres qui ne se prennent pas au sérieux et qui ont une manière bien à eux d’aimer les livres et la lecture.

Le roman se présente sous formes d’échanges espistolaires entre les différents protagonistes, ce qui apporte un rythme soutenu et une grande facilité de lecture. L’humour et l’auto-dérision sont très présents, malgré l’arrière-fond historique lourd (Occupation allemande, déportation d’une membre du cercle, etc.) relaté sous forme d’anecdotes, rendant ce roman d’une humanité touchante.

Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates, de Mary Ann Shaffer et Annie Barrows, Editions NiL, 19 euros

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

9 thoughts on “Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates

  1. Et hop dans ma prochaine commande Amaz*n, pour faire comme la Bab’s Girl( sans le lavomatic, hein!). Avec la même conception épistolaire il y avait l’excellent (mais plus tout récent) « inconnu à cette adresse », tu connais?

      

  2. @ Crevette : je suis à peu près sûre que cela va te plaire ! j’ai également lu et aimé lettres à un inconnu…celui-ci tu verras est plus léger

      

  3. Je viens de le terminer… Un peu déçue en fait, c’est vrai, c’est agréable à lire, drôle, les personnages bien vus… mais je m’attendais à quelque chose de plus profond, j’espérais un bouquin qui m’exalte et… bon j’ai passé un bon moment, mais ça en est resté là.

      

  4. @ Pascale : merci pour ton passage ici ! je suis allée découvrir ton blog que je ne connaissais pas encore…tu as un style bien à toi, incisif et mordant, cela me donner envie d’aller flâner dedans.

      

  5. Merci à toi pour ce message; je te ferai quelques visites aussi maintenant qu’on a épluché les patates ensemble! 🙂
    @ bientôt et bonne soirée

      

  6. Coucou !
    Je suis en train de lire ce livre et je vous avoue aue j’ai de plus en plus envie de gouter une bonne tourte d’epluchures de patates ! 🙂
    Ce livre est agreable mais un truc me chiffonne… La maniere d’ecrire de la population insulaire ! En effet, ces personnages ont eu une vie dure et, pour certains, ont echange leur porte-plume d’ecole avec une pelle ou une pioche. De plus, beaucoup ont decouvert la lecture tres recemment et ont garde un livre fetiche en poche. Du coup, je pense que la clarte de leur description, de leur vie contee, me laisse sceptique. Aussi, les styles suivant les personnalites des personnages (qui sont bien diverses !) restent assez commun…
    Qu’en pensez-vous ?
    Autrement, c’est un bon bol d’air !

      

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *