Autour du travail

Elsa Fayner, 32 ans, créatrice du blog Et voilà le travail



Parmi les blogs spécialisés dans l’emploi, Et voilà le travail (chroniques de l’humain en entreprise) fait partie de mes favoris. C’est un blog particulièrement dense et riche qui mêle témoignages, décryptages, revue de presse, livres et films. Ce que j’apprécie particulièrement, c’est que même si l’on a des points de vue différents, il invite au débat et à la réflexion. En aparté est allé à la rencontre d’Elsa Fayner, créatrice et animatrice de ce blog. Merci à elle !

Quel est ton parcours professionnel ?

Elsa Fayner : Depuis six ans, je suis journaliste pigiste dans la presse spécialisée (ASH, Santé & Travail, Miroir social…) et généraliste (Maxi, Géo, Figaro magazine…). Je me suis progressivement spécialisée dans les thématiques liées à l’emploi.

Par ailleurs, je suis diplômée de Sciences Po Paris et de l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille, à l’issue de laquelle j’ai effectué un stage au magazine Le Point. J’ai également passé une année en Australie.

Pourquoi as-tu lancé ton blog ?

E.F. : En 2008, j’ai publié « Et pourtant, je me suis levée tôt… » (Editions du Panama) qui relatait mon immersion dans le quotidien des travailleurs précaires à Lille puis j’ai réalisé un documentaire pour France 2 (Travailleurs à bas prix) sur le même sujet. Tout ceci m’a passionnée. Mais je n’arrivais pas à « vendre » aux rédactions autant d’articles sur le monde du travail que je le souhaitais.

Le déclic a eu lieu après une conférence organisée par un syndicat basque, à laquelle participaient également les auteurs de l’Open Space m’a tuer. Lors de cette conférence, des témoignages de salariés très riches ont été livrés. Je me suis dit que toute cette matière devait être relayée. Qu’il fallait aussi que le travail de veille, de rencontres, de lectures que je faisais par curiosité serve à quelque chose. C’est ainsi qu’est né Et voilà le travail en janvier 2009.

Quelles sont tes ambitions à travers ce blog ?

E.F. : J’ai envie de mieux comprendre les évolutions récentes du monde du travail à travers l’humain dans l’entreprise. Les organisations du travail ont beaucoup évolué et il est devenu de plus en plus difficile de définir et de parler son travail.

J’avais envie de faire témoigner les salariés, quel que soit leur secteur d’activité, sur leur travail, la façon dont ils le vivent, s’y investissent, ce qu’ils en retirent…

De plus, j’ai l’impression que les experts qui s’intéressent au travail (économistes, sociologues, médecins du travail, ergonomes, neuro-biologistes, syndicalistes, experts RH) ne se croisent pas suffisamment. Je voulais que ce blog permette un aller/retour
entre le terrain et la théorie, mais également entre les différentes disciplines qui abordent la question du travail. Qu’il soit un lieu carrefour, en donnant la parole à la fois aux salariés et aux experts. Internet permet cette rencontre.

Combien de temps y consacres-tu ?

E.F. : Beaucoup trop 🙂 ! C’est dur à évaluer mais en règle générale, 2 heures par jour et les dimanches. Dans l’idéal, il faudrait que mon blog puisse me rapporter un peu d’argent ! 😉

Quels retours as-tu ? Et au niveau personnel, que t’apporte ton blog ?

E.F. : La fréquentation est en augmentation régulière (7 000 visiteurs uniques en juin).

Je suis toujours contente lorsque les lecteurs commentent et j’apprécie tout particulièrement les commentaires qui apportent de compléments d’information et permettent au débat de se poursuivre au-delà de mon billet. Je constate également avec plaisir
qu’il est lu à la fois par les travailleurs et par les chercheurs. Je reçois de plus en plus de témoignages de salariés, qui expriment souvent une grande souffrance.

A titre personnel, il y  a un va-et-vient permanent entre mon blog et mon travail de journaliste. Le blog me donne des idées de sujets et vice-versa, les reportages, interviews ou recherches que j’effectue pour mes piges alimentent mon blog. J’ai également été contactée par des éditeurs et je suis parfois invitée à participer à des conférences.

Quel est ton constat personnel sur le monde du travail ?

E.F. : Ça va plutôt mal ! Mon constat est assez noir. A travers les reportages que j’ai pu faire, je perçois un climat de défiance et de méfiance assez répandu vis-à-vis des salariés alors qu’ils sont plutôt de bonne volonté et zélés. Evidemment, ce n’est pas le cas partout, et je ne prétends pas à la généralisation.

D’autre part, plus j’avance, plus je me rends compte que la question est complexe. J’essaye d’être à l’écoute également des employeurs. Rien n’est simple, comme me le rappelle mon père, qui est lui-même chef d’entreprise ! Le problème ne vient pas seulement d’affreux managers ou d’une surcharge de travail, c’est plus compliqué que cela.

Je vois mon blog comme un réceptacle de mes questions et comme un laboratoire d’idées.

Crédit photo : Axelle de Russé

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

6 thoughts on “Elsa Fayner, 32 ans, créatrice du blog Et voilà le travail”

  1. Très intéressant d’en savoir un peu plus ! Ici à la rédaction, Et voilà le travail est devenu une source d’inspiration et un outil que nous lisons régulièrement. Pour ma part, j’apprécie les différents points de vue : ressources humaines, salariés, chercheurs et spécialistes… Bonne continuation au blog et à Elsa !

      

  2. Je suis présidente d’un AI à Sarlat (24) serait il possible que tu viennes lors de notre AG pour une « conférence » relatant ton immersion dans la précarité? Si oui à quelles conditions. Tupeux me joindre sur mon courriel :pierre.simoes@wanadoo.fr – par tél au 0553295897 ou par courrier :
    Maryvonne SIMOES
    Le Truc Haut
    24250 – Veyrines de Domme
    Merci de me répondre même négativement

      

  3. Tout comme Isabelle, j’ajoute qu' »Et voilà le travail » fait partie des favoris de Modes d’Emploi, comme En Aparté d’ailleurs…!

      

  4. La Mécanique du burn-out, d’Elsa Fayner (Fr., 2017, 65 min). Sur
    Bonjour,

    Je travaille dans un cabinet d’expertise CHSCT ISAST sur le travail et les RPS. J’ai eu l’occasion de voir votre documentaire sur la mécanique du burn-out. Je voudrais savoir si vous faites des projections débats et si vous pourriez le faire pour notre entreprise.
    Ce n’est pour le moment qu’une prise de contact.

    Je vous remercie de l’intérêt que vous porterez à ce mail.

      

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *