Diaporama Portraits de femmes Que deviennent-elles (ils) ? Témoignages vie privée / vie pro

Parcours au fil du temps : Isabelle (E-Zabel)

Isabelle

En 2011, Isabelle (E-Zabel pour celles qui connaissent son blog) était venue témoigner autour de la conciliation vie perso / vie pro. Mère de 2 enfants (4 et 6 ans, à l’époque), elle travaillait à Paris pour une compagnie d’assurance en tant que chef de projet intranet à temps partiel et animait son blog avec plaisir. En 2013, elle avait évolué au sein de son entreprise (community manager pour le réseau interne de femmes et animation du site internet) et commencé à développé une activité en tant qu’auto-entrepreneuse grâce à son blog (piges, conseil en communication digitale). Elle appréciait de se spécialiser dans le domaine des femmes, des mères et des blogs.

Voici de ses nouvelles, 8 ans après ! Merci Isabelle !

Depuis ton dernier témoignage, comment a évolué ta situation personnelle et professionnelle ?

Alors depuis, il s’est passé beaucoup beaucoup de choses en effet… c’est chouette de se retourner un peu quelques instants, afin de te répondre !

Donc, j’ai quitté mon job salarié en juin 2015, une belle rupture conventionnelle pour me lancer (enfin) à temps plein à mon compte dans le conseil en influence. Très rapidement, je me suis rapprochée de celle qui allait devenir mon associée en 2017 (co-fondation d’une agence RP/influence dans le secteur de la famille), mais que j’ai quittée en mai 2020.

Une histoire qui m’a beaucoup marquée personnellement et professionnellement.

Depuis 18 mois donc, je suis désormais seule à bord de mon agence de marketing d’influence : https://isabelleduvert.fr/, toujours évidemment dans le secteur que j’affectionne particulièrement « la famille », et pour cause, vu mon historique. J’accompagne des marques dans leurs relations presse, leur stratégie sur les réseaux sociaux et surtout, mon cœur de métier : les influenceurs.

Je suis sincèrement ravie et épanouie, je me suis entourée de freelances experts pour compléter mon profil le cas échéant.

Il était urgent que je m’aligne avec mes valeurs, que je sois pleinement en phase avec mon travail quotidien dans lequel je m’investis tant, que je me sente reconnue.

En parallèle, côté perso, j’ai suivi une thérapie passionnante et vraiment efficace l’an dernier, j’ai aussi beaucoup retravaillé sur mes besoins, mes valeurs. Ça, plus une activité sportive régulière que je poursuis et qui me fait vraiment du bien physiquement ET mentalement (dépassement de soi, ancrage, lien corps/esprit), j’avoue que malgré le contexte actuel, tout va bien. Mes adolescents me mènent toujours la vie dure mais en même temps je vois vraiment pointer leurs personnalités et c’est très satisfaisant pour une maman de les voir s’affirmer ainsi (mais doucement sur l’insolence hein tout de même). On arrive au moment fatidique de l’orientation, des premiers choix… c’est tellement compliqué même pour un adulte ! Alors à 14 et 16 ans… je glousse… je leur dis d’ailleurs et cela dédramatise un peu, c’est déjà ça. On avance sérieusement mais sereinement aussi et dans l’agilité.

As-tu des projets/des envies à court ou moyen terme ?

D’ici un ou deux ans, j’aimerais poursuivre le développement de mon entreprise en travaillant quasi exclusivement avec des marques écoresponsables, engagées et des influenceurs sains et vrais (si, si ça existe), le bénévolat et l’associatif m’attirent évidemment beaucoup. Enfin, j’ai toujours cette envie de développer l’axe « adolescence » , j’avais un projet de podcast, mais mon agence est prioritaire pour le moment.

Avec le recul, y a-t-il des choses que tu ferais différemment (notamment par rapport à la conciliation vie perso/vie pro) ? As-tu des « conseils » à donner à des jeunes femmes ?

Jeunes femmes, jeunes mamans, avec le recul (qui a dit la vieillesse ? ), je reste sur l’importance de bien se connaitre, s’aimer pour pouvoir ensuite « parfaitement » (les guillemets ont leur importance) gérer sa vie pro/perso, l’équilibre de tout ça. Savoir se dire « c’est pas grave » (et y croire), savoir dire « non », passer en premier plus souvent, car une maman épanouie fait vraiment des miracles. J’ai appris de chaque crise, de chaque difficulté, pro, perso. J’en ai bavé sur le moment, c’est évident, mais cela a toujours eu une fin et l’après – en ce qui me concerne – a toujours été meilleur. Je n’ai donc aucun regret (pour l’instant !)(je n’ai pas non plus perdu toute lucidité). En tout cas, je n’aurais pas fait autrement, parce que c’était ainsi et que chaque évènement a une cause et un contexte. Je n’ai pas vu un mur, parce que je n’étais pas en condition pour le voir. C’est ok. Ensuite, on agit, on répare et on avance.

(Isabelle avait également témoigné en 2020 sur En Aparté sur sa vision de l’éducation et sa façon d’être mère)

Vous pouvez retrouver l’ensemble des témoignages dans la rubrique Parcours au fil du temps.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *